GOZÉE

Vol de tickets à gratter: une caissière doit rembourser 26.805 euros

Vol de tickets à gratter: une caissière doit rembourser 26.805 euros

Photo News

Employée dans une station-service à Gozée depuis quelques mois, elle volait des tickets de loterie et empochait les gains dans un commerce voisin.

La cour d’appel du Hainaut a réformé, mardi, un jugement rendu le 12 janvier 2017 par le tribunal correctionnel de Charleroi, lequel avait condamné une Louviéroise à une peine de quatre mois de prison ferme pour vol domestique. La cour lui accorde un sursis simple de trois ans sur la peine de quatre mois de prison.

La jeune femme avait été engagée en janvier 2015 et elle avait obtenu un contrat à durée indéterminée trois mois plus tard. En octobre, son patron avait constaté des pertes sèches dans la comptabilité de l’entreprise. Au même moment, un commerçant voisin lui signalait que son employée se présentait chez lui avec d’importants paquets de billets à gratter.

Interrogée par son patron, la jeune femme a expliqué qu’elle volait des billets à gratter et qu’elle annulait ou suspendait certaines opérations financières. Consommatrice de drogues dures, elle avait besoin d’argent pour financer son assuétude.

La cour a estimé que la suspension du prononcé de la condamnation demandée par la prévenue n’était pas adéquate compte tenu de la nature des faits.

La jeune femme est condamnée sur le volet civil à rembourser la somme de 26.805,81 euros, majorée des intérêts compensatoires, à son ancien employeur.