OLNE

Cédric Halin est la «révélation politique» de l’année

Cédric Halin est la «révélation politique» de l’année

Cédric Halin, échevin à Olne, a reçu un «Albert», ce lundi soir à Bruxelles. Photo News

La 5e cérémonie des Albert a mis à l’honneur l’Olnois Cédric Halin, mais aussi Carles Puigdemont, Olivier Maingain et Olga Zrihen.

La cinquième cérémonie des Albert, qui se tenait lundi soir dans les locaux de la RTBF à Bruxelles, a notamment mis à l’honneur le président catalan destitué Carles Puigdemont, le président de DéFI Olivier Maingain, l’échevin cdH d’Olne Cédric Halin ou encore la députée PS Olga Zrihen.

L’événement politique, organisé par la RTBF, Paris-Match et La Libre Belgique et qui récompense les personnalités qui ont fait les temps forts de l’année, a également distingué le secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique Hervé Hasquin, l’organisation de jeunesse politique Écolo-J, le politologue François Gemenne ainsi que la photographe de l’agence de presse Belga Laurie Dieffembacq.

Cédric Halin a été désigné «Révélation politique de l’année» pour avoir fait éclater le scandale Publifin en levant le voile sur les rémunérations exorbitantes des membres de l’intercommunale.

L’ex-présidente de la commission d’enquête Publifin Olga Zrihen a quant à elle été sacrée dans la catégorie équivalente féminine.

Olivier Maingain a lui été élu «Personnalité politique de l’année» pour avoir «rejeté l’appel du cdH à Bruxelles et être l’un des hommes politiques les plus favorables au décumul intégral et au plafonnement salarial des mandataires», souligne la RTBF.

La venue de Carles Puigdemont et quatre de ses ex-ministres en Belgique a elle été jugée comme «L’inattendu de l’année».

Écolo J a pour sa part émergé dans la catégorie «Coup de com’» pour son photomontage représentant le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Théo Francken en uniforme nazi réalisé en vue de dénoncer son partenariat avec le Soudan pour le rapatriement des réfugiés présents sur le sol belge.

Côté «Déclaration politique», Hervé Hasquin s’est démarqué pour sa condamnation de la politique de rapatriement de Théo Francken.

Dans la catégorie «Clash de l’année», François Gemenne a dominé ses concurrents par ses propos chocs envers Publifin/Nethys dénonçant «un système de nature mafieuse qui distribue de l’argent à tout le monde pour que personne ne pose de questions».

De son côté, la photographe Laurie Dieffembacq a été primée pour une photo prise en mai sur laquelle on voit le Premier ministre Charles Michel être assourdi par le coup d’envoi donné par la princesse Astrid lors de la 38e édition 20 km de Bruxelles.