article abonné offert

MOUSCRON

Une situation difficile le fait craquer

«On est arrivé au tribunal à 16 heures. L’audience était finie. Il n’y avait personne à l’accueil.» Un jeune homme faisait opposition d’un jugement pour lequel il avait été jugé par défaut étant donné qu’il était absent à son procès.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 41 des 441 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?