article abonné offert

«Personne n’est hermétique»

«Personne n’est hermétique»

Christine Mahy: «C’est un moment de fragilité affective. On a envie de faire plaisir». -

«Des organismes qui proposent des crédits pour les fêtes de fin d’année: plus racoleur que ça, tu meurs», s’énerve Christine Mahy, secrétaire générale Réseau Wallon de la lutte contre la pauvreté.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 333 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?