article abonné offert

ARLON

Le sous-chef de gare agressé

Le sous-chef de gare agressé

Le prévenu prétend avoir riposté à une première altercation sur le quai n° 1 de la gare d’Arlon. EDA Claudy Petit

175 heures de peine de travail. C’est le tarif décerné à un quadragénaire qui a violemment frappé le sous-chef de gare à Arlon, en 2015.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 39 des 481 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?