«Au départ, il y a eu le festival de bands que l’on a organisé pendant 20 ans», explique Achille, l’un des «historiques» de Delirium Tremens.

Aujourd’hui, cela fait 26 ans que cette cinquantaine de musiciens se produit un peu partout en Belgique mais aussi à l’étranger. «Tout a commencé à partir d’une boutade. Lors d’une soirée un peu arrosée, quelques amis ont lancé l’idée de composer un groupe. L’objectif était surtout de s’éclater et tant qu’à faire, si cela amusait les autres, c’était encore mieux!» Séduits par cette idée, en avril 1991, une vingtaine de musiciens, directement concernés par l’organisation du Festival de Bandas de Dalhem débutent les répétitions… Ce groupe est bientôt rejoint par d’autres «artistes», attirés par le style des arrangements musicaux. En effet, en matière d’animation, les interprétations du groupe vous donnent la bougeotte et ne vous laissent pas insensible car l’idée de ces joyeux compères et de faire la fête et de vous saouler de musique! Le Delirium tremens band, c’est désormais plus de cinquante musiciens, amateurs ou purs produits de conservatoires, qui remportent de nombreux prix, entre autres, lors du célèbre festival de bands à Condom dans le Gers. «On répète toutes les semaines. On a plus de deux cents morceaux à notre répertoire. Mais on le renouvelle en permanence. On a été parmi les premiers présenter des morceaux de variété réorchestrés pour une banda. Aujourd’hui, on a comme ça du Johnny, du Sardou, Toto, les Scorpions, Adèle et pleins de medleys de morceaux, même du Disney», rappelle Erik Laenen, chef de musique de la banda. Mais pourquoi ce nom? «C’est venu sur une déconnade! On cherchait un nom latin pour se démarquer un peu. Il se trouve que c’est aussi le nom d’une bière. belge naturellement.»

Délirium Tremens Band ASBL

Rue Henri Francotte, 13 – 0497 704 036