article abonné offert

BASKET-BALL

Le double sentiment des Namuroises

Le double sentiment des Namuroises

Le coach Philip Mestdagh est passé par toutes les couleurs, en Sibérie. Fibaeurope-

Namur revient de Sibérie avec un double sentiment, celui d’avoir évité la punition mais aussi celui d’avoir raté la montre en or (69-58).

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 34 des 500 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?