article abonné offert

Malmedy, la manière douce… avant l’amende salée

Malmedy, la manière douce… avant l’amende salée

Marc Geron, un agent constatateur entre en jeu quand la manière douce ne marche plus. Romain RIXHON

À Malmedy, on privilégie tout d’abord la manière douce en matière d’incivilité. Passage régulier de la balayeuse et de son équipe, charte de l’environnement, bulletins communaux rappelant les devoirs de chacun, sensibilisation dans les écoles, installations de poubelles publiques dans les espaces naturels… La prévention et la sensibilisation sont de mises à Malmedy, indique Philippe Royaux, échevin de l’Environnement (Alternative), plutôt content de l’état général de sa ville.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 209 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?