DIVISION III AMATEURS

Va-t-on jouer ce week-end?

Va-t-on jouer ce week-end?

Le terrain de Mormont paraît jouable, mais il est gorgé d’eau. Une inspection est prévue ce samedi matin. -

Se dirige-t-on vers une nouvelle remise pour Habay-la-Neuve, Mormont et Longlier? Les terrains sont gorgés d’eau.

L’ACFF n’a pas décrété de remise générale en D3 amateurs série B, hier. Mais plusieurs rencontres risquent bien d’être remises par les arbitres, au terrain, peu avant le début des matches. Ou même ce samedi, lors de l’inspection des terrains.

En province de Luxembourg, les trois équipes qui doivent évoluer à domicile ce dimanche, Habay-la-Neuve, Mormont et Longlier, ont peu de chance de jouer.

À Habay, les joueurs ne se sont pas entraînés sur leur terrain cette semaine. « Il y avait 15 centimètres de neige sur le terrain mercredi, indique le délégué et vice-président Marc Tassigny. Tout a fondu. Puis il a reneigé ce vendredi et il y avait à nouveau 3 cm de neige. Mais le terrain est surtout gorgé d’eau partout. Il y avait même de l’eau jusqu’au béton de la buvette. Si on joue, après une demi-heure, même pas, ce sera du pousse-ballon. Et le terrain sera dans un état…»

Le club a demandé à l’ACFF de faire inspecter son terrain ce vendredi. Mais il ne sera contrôlé qu’aujourd’hui.

Notons que la neige est à nouveau tombée hier après-midi dans la région habaysienne, ainsi qu’en Ardenne.

Voici quinze jours, le match face à Aische avait déjà été remis. Et quand on pense à la quantité d’eau tombée depuis lors, difficile d’imaginer que le match aura lieu.

Longlier et Mormont: pas de synthétique

Du côté de Longlier, le club n’a pas souhaité effectuer la demande pour évoluer sur synthétique. « Non, nous n’avons pas fait demande, il n’y avait pas de volonté de notre part, note Raphaël Viance, le coach de Longlier. Et nous avons demandé une inspection du terrain ce samedi matin. Mais le terrain est noyé, complètement gorgé d’eau, je ne vois pas comment nous pourrions jouer surtout qu’on annonce de la neige encore.»

Comme Habay, Longlier ne s’est pas entraîné sur terrain cette semaine, suite à un problème d’éclairage. « Et puis avec de la neige, on ne peut pas aller sur le synthétique», ajoute le T1 de Longlier.

Mormont, non plus, n’a pas souhaité demander à son adversaire de venir disputer la rencontre sur le synthétique.

«Car avec le froid et les gelées, les fibres s’abîment plus vite, explique Philippe Medery, le coach de Mormont. Il est de dernière génération, donc plus souple, mais aussi plus fragile. Donc, ce n’était pas possible pour nous. Nous sommes déforcés? On l’est depuis le début, ce n’est pas une raison, vraiment pas. On a déjà joué dessus quand c’était possible.»

La surface de jeu mormontoise sera aussi inspectée ce samedi matin, mais elle est, comme les autres, gorgée d’eau et impraticable.