MAISON & JARDIN

Récupérer et utiliser l’eau de pluie

Récupérer et utiliser l’eau de pluie

La citerne d’eau de pluie est dimensionnée selon la superficie de la toiture. stock.adobe.com

L’installation d’une citerne d’eau de pluie, c’est à la fois une action bénéfique pour l’environnement et pour le portefeuille. Dominique NUYDT

En Wallonie, un ménage classique de quatre personnes consomme environ 110 m³ d'eau, selon des données publiées par AquaWal (Union professionnelle des opérateurs publics du cycle de l’eau en Wallonie). La consommation varie cependant en fonction des régions, des revenus des familles et de la présence de sources alternatives (puits et citernes essentiellement).

Un Wallon «moyen» utilise environ 93 litres d’eau par jour dont 36% pour les chasses d’eau des toilettes, 32% pour le bain et la douche, 13% pour la lessive, 7% pour la vaisselle, 4% pour le nettoyage et 4% pour le jardin. La préparation des repas et l’eau que nous buvons représentent également 4%.

La consommation d’eau en baisse

Les statistiques montrent également que la consommation d’eau de distribution a tendance à diminuer ces dernières années. Les facteurs qui l’expliquent sont notamment l’utilisation plus fréquente d’appareils ménagers (lave-linge, lave-vaisselle) moins gourmands en eau, l’utilisation de l’eau des citernes et des solutions mécaniques placées sur les robinets qui limitent le débit d’eau.

Citerne non obligatoire en Wallonie

En Région wallonne, l’installation d’une citerne n’est pas obligatoire dans le cas d’une construction neuve. Les Villes et Communes peuvent par contre l’imposer avant d’octroyer un permis d’urbanisme. Il est donc indispensable de se renseigner auprès des administrations communales pour connaître la législation locale en vigueur.

Finalement, peu importe la législation en vigueur car à terme, une citerne d’eau de pluie sera rentable pour les occupants en faisant diminuer de manière substantielle la facture d’eau de distribution.

L’installation d’une citerne avec un groupe hydrophore est évaluée à 4 000€, un prix qui varie en fonction du type de pompe utilisée et selon la capacité de la citerne.

Un bon dimensionnement

La surface horizontale du toit sert de base pour le calcul du volume de la citerne. Pour une surface de 100 m², la citerne aura une capacité minimale de 3 000 litres (5 000 litres pour une surface de 100 à 150 m², 7 500 litres pour surface de 150 à 200 m²). Une citerne plus grande permet de prolonger l’utilisation de l’eau de pluie en cas de sécheresse.