Mons: un budget annoncé à l'équilibre

La ville de Mons a annoncé un budget en équilibre pour 2018 Belga

La Ville de Mons a présenté mardi son budget 2018 à l'équilibre. Les instances de la Cité du Doudou annoncent un budget "sérieux, ambitieux et social".

Le budget de la Ville de Mons est annoncé rigoureux et à l'équilibre pour 2018 à 166,6 millions d'euros de dépenses et de recettes et un boni de 57.330,48 euros au budget global, sans puiser dans les provisions communales, qui s'élèvent à 5.280.969 euros.

La fiscalité reste stable et l'IPP est maintenu à 8% en 2018. Les instances montoises ont insisté mardi sur le fait que des efforts particuliers ont été réalisés en matière de sécurité, de propreté et de mobilité.

La Ville continuera à investir dans les 19 communes du Grand Mons en matière de travaux publics, de rénovation des bâtiments, écoles et infrastructures sportives. Une enveloppe de 63,5 millions d'euros est d'ailleurs prévue pour le programme d'investissements 2018, contre 53,5 millions d'euros en 2016.

La cohésion sociale est à l'ordre du jour budgétaire à hauteur de 105,4 millions d'euros, soit 40% du budget total de la Ville et du CPAS. Ce montant est composé du budget total du CPAS (98 millions), du service prévention (6,1 millions) et de la politique des grandes villes (1,3 million). La dotation de la ville au CPAS est, en 2018, de 16,9 millions d'euros, soit une augmentation de 0,98 million d'euros.

La dotation budgétée pour la zone de Police est de 17,5 millions d'euros (10,5% du budget communal), ce qui représente plus de la moitié du budget global de la zone Mons-Quévy. De nouvelles caméras urbaines et l'engagement de 15 policiers sont annoncés. La dotation à la zone de secours Hainaut-Centre reste à hauteur de 6,6 millions d'euros, soit 20% du budget total de la zone.

Un accent particulier est mis sur la propreté publique: outre la dotation à l'intercommunale de gestion des déchets HYGEA (5,5 millions d'euros), 13 agents supplémentaires et 26 "articles 60" seront engagés pour la propreté. Un budget de 100.000 euros est par ailleurs prévu pour l'installation de toilettes publiques.

Sur le plan de la mobilité, le Collège montois a, entre autres, prévu un budget de 100.000 euros pour améliorer les pistes cyclables, un autre de 50.000 euros pour développer le système des vélos partagés, un autre encore de 100.000 euros pour installer des boxes sécurisés pour les vélos.

Le Collège montois entend, par ailleurs, mettre en œuvre de nombreuses initiatives pour soutenir le centre-ville de Mons. Ainsi, 7,5 millions d'euros de fonds FEDER seront consacrés à des projets comme la Creative Valley, le Museum Lab, le Hub Créatif, le Passage du Centre...

Le budget prévu pour la Gestion Centre-Ville est de 0,33 million d'euros; 300.000 euros sont par ailleurs consacrés au fonds d'impulsion pour les nouveaux commerces et 50.000 euros au fonds de soutien aux commerces de proximité. Ce dernier est un nouveau fonds destiné à relancer le commerce dans des communes périphériques qui ont perdu leur tissu économique, comme Flénu.

La rigueur budgétaire reste de mise à Mons dans le respect du plan de gestion adopté au début 2015. La Ville entend poursuivre ses efforts en ne remplacant qu'un agent sur quatre, à l'exception des nouveaux engagements liés à la propreté, soit 10 ouvriers qualifiés, deux agents techniques en chef, un brigadier (budget de 400.000 euros).

Une économie de 500.000 euros en dépenses de personnel est ainsi annoncée. Celles annoncées pour 2018 sont de 61,9 millions d'euros, contre 62,4 millions d'euros en 2017, soit 37 % du budget communal. Les frais de fonctionnement sont maintenus à un budget de 20,63 millions d'euros avec une augmentation ponctuelle de 200.000 euros due à l'organisation des élections communales en 2018.