Google vous traque, même si vous désactivez la localisation

Google vous traque, même si vous désactivez la localisation

Les smartphones Android assurent une inquiétante mission d’espionnage depuis début 2017. vege - stock.adobe.com

Le colosse avoue du bout des lèvres que les smartphones Android enregistrent votre position à votre insu depuis 11 mois.

La révélation est inquiétante.

Prenez un téléphone Android neuf.

Démarrez-le. Désactivez la localisation. Connectez-vous à Internet (Wi-Fi, 3G/4G).

C’est parti! L’appareil commence à vous espionner.

En douce, le smartphone repère l’antenne-relais GSM la plus proche et transmet l’information à Google.

Certes, cette localisation forcée est loin d’être précise.

Mais si vous commencez à bouger tout en restant connecté à Internet, votre position se précisera.

En recoupant par triangulation les données des tours cellulaires accrochées, Google hérite de précieuses données sur vos déplacements.

Il n’est même pas nécessaire qu’une carte SIM soit insérée dans le téléphone Android pour que cette collecte soit initiée à votre insu.

Google vous traque, même si vous désactivez la localisation
Le téléphone Android est à l’affût de la localisation des antennes relais GSM que l’appareil accroche. Zakhar Marunov - stock.adobe.com

Onze mois d’espionnage

C’est le site américain Quartzqui a dévoilé ce scandale.

Google a activité ce système début 2017.

Ça fait donc bientôt onze mois que le propriétaire du système d’exploitation mobile Android joue avec le feu et notre confidentialité.

Contacté par Quartz, le surpuissant moteur de recherche assure la main sur le cœur que ces données sensibles n’ont jamais été stockées.

Elles auraient exclusivement été utilisées pour améliorer la vitesse de réception des messages et des notifications.

Néanmoins, le géant est suffisamment embarrassé par ces révélations pour annoncer tout de go que cette fonctionnalité sera euthanasiée d’ici la fin du mois.

Flou artistique

Ce que nous rappelle cet épisode déplaisant, c’est que Google entretient un flou artistique sur la notion de localisation et d’utilisation de ces données sensibles.

Voici l’extrait de la politique de confidentialité qui évoque ce point délicat:

«Lorsque vous utilisez les services Google, nous pouvons collecter et traiter des informations sur votre position actuelle. Nous utilisons diverses technologies pour déterminer l’emplacement, y compris l’adresse IP, le GPS et d’autres capteurs qui peuvent, par exemple, fournir à Google des informations sur les appareils à proximité, les points d’accès Wi-Fi, et les antennes de téléphonie.»

En aucun cas, Google ne fait référence à l’activation / désactivation manuelle de la localisation.

Clairement, il semble que le groupe se réserve le droit de nous localiser si le processus est interne et réservé au fonctionnement du système d’exploitation, déconnecté des applications soumises à l’activation de la localisation.

Tout ce que Google sait de vous

Dans un effort de transparence, Google vous autorise à consulter toute une série de données collectées à votre sujet.

Parmi elles: vos déplacements.

Si la localisation est généralement activée sur votre téléphone Android, vous êtes suivi pas à pas.

Vous souhaitez consulter tout ce que Google sait de vous?

Suivez notre tutorielà cette adresse.