HÉRINNES

Pecq: des centaines de fleurs pour Ulysse

Ce mercredi, à 14 h 30, alors que commençait l’incinération d’Ulysse, le scout montois tragiquement décédé à Pecq samedi dernier, plusieurs centaines de fleurs ont été lancées dans l’Escaut, du haut du Pont de Pecq, c’est-à-dire à l’endroit où s’était produit l’accident.

À relire | Mons: rendre hommage à Ulysse en aidant les migrants

L’initiative de ce lancer revient à Giuliana Ligia, une habitante de Pecq, qui avait annoncé aux parents d’Ulysse son intention de rendre hommage au jeune disparu. Ce sont les parents d’Ulysse qui ont demandé à Mme Ligia d’associer toute la population pecquoise et de lire un texte dont voici le contenu intégral:

«Ulysse avait 12 ans. C’était un garçon brillant et sportif. C’était surtout un enfant éveillé au monde. Il s’inquiétait de ceux qui souffrent: les pauvres, les faibles, les opprimés… d’ici ou d’ailleurs.»

«Quand la voiture l’a fauché, il riait parce qu’un de ses camarades lui avait raconté une blague. Sans doute une de ces bêtes blagues qui font rire les garçons de 12 ans. Il est parti bon et magnifique.»

«Nous sommes effondrés, mais sans haine pour qui que ce soit et nous sommes heureux qu’il n’y ait pas eu plus de victimes.»

"La vie d’Ulysse n’a pas été inutile pour nous tant nous avons été heureux auprès de lui. Si vous souhaitez qu’elle n’ait pas été inutile pour le monde qui nous entoure, nous aimerions que vous vous posiez une question: “Auriez-vous aidé Ulysse si vous l’aviez pu?” Et si la réponse est oui, nous souhaiterions que vous vous demandiez qui vous pourriez aider demain, en pensant à lui, et comment vous pourriez rendre le monde moins cruel."