WALLONIE

ANALYSE | Bientôt fini la clope au volant en présence d’enfants?

ANALYSE | Bientôt fini la clope au volant en présence d’enfants?

Comme dans certains états du Canada et aux États-Unis, l’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants pourrait entrer en vigueur en 2018. zabavna – stock.adobe.com

Si le projet de décret est adopté, il sera interdit de fumer, en Wallonie, dans les voitures en présence d’enfants. Pour quand? Au cours de l’année 2018. Et en cas d’infraction, crac dedans, ce sera 150 euros d’amende…

Réelle volonté politique, effet d’annonce à l’approche des communales, ou un peu des deux? À voir.. Quoi qu’il en soit, le ministre régional Carlo Di Antonio (cdH) – en charge des matières environnementales – a annoncé qu’en 2018, il sera interdit de fumer – en Wallonie – en voiture lorsqu’on est accompagné d’enfants. Aujourd’hui, il s’agit encore d’un projet de décret, mais le texte est couché sur papier. Il est même déjà passé une première fois devant le gouvernement wallon. «Après quelques modifications, le texte devrait à nouveau passer ce jeudi – ou jeudi prochain – devant le gouvernement régional pour approbation», explique Marie Minet, porte-parole du ministre. Quant à son application, elle ne serait effective qu’en 2018.

L’objet n’est autre que la protection de l’environnement associé à la protection de la santé, particulièrement le tabagisme passif que subissent des enfants dans l’espace clos que représente l’habitacle de voiture. Selon diverses études, fumer en voiture entraîne une concentration de substances cancérigènes dans l’air de 10 à 25 fois plus élevée qu’ailleurs…

On notera que la volonté d’interdire la cigarette en voiture en présence d’enfants ou d’adolescents récolte un consensus. Et l’idée n’est d’ailleurs pas neuve. En 2015, la Coalition nationale contre le cancer réclamait déjà aux autorités fédérales de prendre une telle mesure. En avril 2016, la ministre fédérale en charge de la santé publique, Maggie De Block, présentait son plan antitabac dans lequel figure, noir sur blanc, l’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants.

Dans plusieurs états du Canada, d’Australie, des États-Unis, mais aussi en France, entre autres, cette interdiction est déjà d’application.

Amende de 150 euros en cas d’infraction

Et si le projet de décret régional est adopté, que se passera-t-il? Lorsqu’il sera d’application, au cours de l’année 2018, tout qui sera pris en infraction sera frappé d’une amende pour infraction environnementale. Combien? le montant actuellement évoqué est de 150 euros. On précisera qu’il ne s’agit pas d’une infraction au code de la route, qui demeure majoritairement une compétence fédérale. Et où rien n’interdit actuellement la cigarette au volant (sauf si elle altère sérieusement, au même titre que manger un sandwich par exemple, la bonne maîtrise de la voiture).

Reste la question du contrôle… Qui va contrôler la bonne application d’un tel décret? Les policiers bien sûr. Au même titre que d’autres agents habilités. Mais qui ont aussi déjà aussi une lourde charge de travail… Du côté de la CSC Police, le secrétaire permanent Raoul Romain indique qu’une telle initiative, si louable soit-elle, risque d’être difficilement contrôlable sur le terrain. «Cela risque d’être compliqué. On ne peut pas surveiller toutes les voitures. Si un motard remonte une file et tombe sur un cas, oui, il pourra verbaliser. Maintenant, peut-être que le ministre a une idée sur le sujet…»

Dans la foulée, le ministre régional souhaiterait également interdire de laisser tourner longuement les moteurs aux abords des écoles, là aussi pour réduire au mieux la pollution de l’air constatée aux abords des écoles et dans les classes…