Football

Coupe du monde 2018: polémique autour du choix de Damso pour composer l’hymne des Diables rouges

L’Union Belge de Football a choisi le rappeur Damso pour composer la prochaine hymne des Diables rouges au Mondial 2018 en Russie. Un choix remis en question par la présidente du Conseil des Femmes Francophones de Belgique.

Ce vendredi, Michy Batshuayi et Eden Hazard ont dévoilé dans une vidéo postée sur Twitter qui succédera à Dimitri Vegas & Like Mike et à Stromae pour composer et chanter l’hymne belge des Diables rouges à la Coupe du Monde de 2018 en Russie. Et le choix de l’Union Belge de Football s’est porté sur… le rappeur Damso.

Un choix qui ne plaît visiblement pas à tout le monde. Sur son blog ce samedi, Viviane Teitelbaum, présidente du Conseil des Femmes Francophones de Belgique, remet en cause cette décision notamment qualifiée de sexiste dans un billet intitulé : « Mettons le sexisme hors-jeu, carton rouge pour Damso ! »

« Le même Damso dont le dernier clip réalisé avec Vald ‘‘pose un réel problème vis-à-vis des femmes et tombe dans le sexisme’’ écrit même les Inrocks. Le même Damso dont les paroles d’une chanson – IVG – sont insultantes pour les femmes », écrit la politicienne.

«

Et puis on s’étonne ? Que des gamins se projettent dans un univers où le respect n’existe pas, n’existe plus.

»

« Toujours le même Damso compte de nombreuses chansons dont les paroles sont des incitations à la drogue, au harcèlement, à la violence », s’insurge la Bruxelloise. Et puis on s’étonne ? Que des gamins se projettent dans un univers où le respect n’existe pas, n’existe plus. Où l’espace public, à l’instar des paroles dans Ipséité : ‘‘Je m’en bat les couilles de l’exemple que je donne au jeunes J’suis pas éducateur, fais tes sous et ferme ta gueule’’ devient un lieu où tous les dérapages sont permis et restent impunis, y compris le harcèlement. »

« Ou encore dans la chanson IVG : ‘‘J’ai séché les cours, pour mouiller des chattes pendant que j’ai le barreau, bitch Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais La pute est oblique, la pute a trop valsé (valsé) Pas de quenelle en publique, sinon Manu va valser (valser) […] Tu veux de la coke, j’ai que de la poudre à canon Drapapapa j’te kill, à qui la faute’’. »

Le titre de celui qui sera la tête d’affiche du prochain festival Couleur Café et qui accompagnera les Diables rouges sera dévoilé en avril 2018.