Un décret pour régulariser la situation des habitants permanents des campings

Le parlement wallon a adopté jeudi une proposition de décret qui permettra entre autres de régulariser la situation de certaines personnes vivant de manière permanente sur des terrains à vocation touristique - tels que des campings ou des parcs de vacances - ou qui ne sont pas prévus pour du logement résidentiel.

Le décret, élaboré par le député liégeois Philippe Dodrimont (MR), autorise en effet la création de zones d'habitat vert dans certains de ces espaces, à l'appréciation des communes.

De la sorte, certaines zones qui accueillent de l'habitat permanent pourront être régularisées et les personnes qui y vivent sortiront d'une incertitude juridique.

Plus de 7.000 citoyens seraient à l'heure actuelle concernés. Certains d'entre eux vivent notamment dans des caravanes ou des roulottes au sein de terrains de campings ou de parc de vacances.

"Si certaines zones ne peuvent pas être reconnues et régularisées, car à la limite de la salubrité, il est toutefois nécessaire de pouvoir régulariser certaines situations qui sont proches de la qualité de vie de tout un chacun", a souligné M. Dodrimont.

Outre la régularisation, le décret permettra aussi de proposer légalement de l'habitat alternatif léger - yourtes, cabanes en bois ou encore roulottes - dans des zones de loisir qui n'ont pas été mises en œuvre et qui pourraient donc être converties en zones d'habitat vert.