Enjeux, présentation des listes...

Les fêtes de Noël en blanc et or

Cette année, Père Noël disposera d’une vraie maison sur la Grand-Place, avec jardin et feu ouvert… ÉdA – 302374763669

On connaissait déjà le programme des fêtes de fin d’année dans le grand Tournai. On sait désormais quelles couleurs elles adopteront.

Blanc et or. Ce sont les couleurs qui domineront toutes les manifestations et animations – et elles sont très nombreuses – reprises au programme de l’opération Tournai d’hiver orchestrée du 14 décembre au 7 janvier par la ville de Tournai à laquelle se sont associés la Province de Hainaut, mais aussi de nombreux commerçants locaux, des représentants du secteur Horeca ainsi que du monde associatif.

Après le goût amer laissé par l’édition 2016, les organisateurs ont décidé, pour cette fin 2017 – et début 2018 – de frapper un grand coup tout en limitant les coûts. Cela, en mettant à contribution toutes les forces vives et créatrices sur laquelle la Ville peut compter parmi les ouvriers communaux travaillant au sein des différents services. Celui des Espaces verts avait déjà été sollicité les années précédentes pour des compositions qui, elles, furent fortement appréciées. Cette année, les menuisiers communaux ont également retroussé leurs manches pour créer de nombreux sapins en bois du plus bel effet. Un appel a également été lancé auprès d’une architecte d’intérieur, Amélie Rousseau, travaillant pour le compte de l’Administration et qui a mis son talent à contribution pour créer des structures métalliques et lumineuses qui pourront être découvertes en différents endroits stratégiques de la Cité.

Cette volonté de renouveler nos fêtes de fin d’année, tout en renouant avec les Noëls de notre enfance, les organisateurs entendent l’exprimer à travers différentes touches qui devraient donner à l’ensemble des manifestations et animations proposées une certaine cohérence. Ce sera le cas, nous l’avons écrit, pour les couleurs dominantes – blanc et or – que l’on devrait retrouver un peu partout. Ce sera le cas, par exemple, pour la décoration du sapin géant qui culminera à une quinzaine de mètres de hauteur. Mais aussi sur les 600 sapins de taille plus modeste qui seront répartis dans les rues commerciales et sur les sites emblématiques de la ville. Parmi ceux-ci, 150 sapins seront déposés auprès de commerçants qui se verront offrir un kit de décoration (toujours dans le but d’assurer une certaine cohérence) avec lequel ils seront chargés d’orner eux-mêmes leur arbre. Au passage, on notera que pas moins de 10 000 lampes (pour les sapins) et 900 mètres de guirlandes lumineuses seront utilisés.

Le souci de cohérence a également poussé les organisateurs à investir de nouveaux lieux, dont la place et le jardin de l’évêché. Sur la place, on trouvera un chalet transparent où les spectateurs de la production, en la cathédrale, de Luc Petit – Le Noël d’Anoki – se retrouveront plongés dans l’ambiance de Noël, que ce soit avant ou après la représentation. Sous le chalet transparent, ils pourront goûter à certaines spécialités de Noël dans une ambiance musicale assurée, en soirée, par des artistes de la région.