TOURNAI

Un marcel sur les épaules des statues tournaisiennes

Plusieurs statues tournaisiennes ont enfilé un marcel ce mercredi. Un clin d’œil à une expo qui se tient actuellement au musée de la tapisserie.

Emilio Lopez-Menchero est un artiste engagé qui, au travers l’art dans toutes ses formes, dénonce l’insoutenable, les injustices, les différences… Jusqu’au 13 novembre, il est présent au TAMAT (le musée de la tapisserie) avec son exposition «Marcels» organisée dans le cadre de l’«Art dans la ville».

Les Tournaisiens ont été sollicités cet été pour participer à leur manière à cette exposition, en collectant et en déposant des singlets de toutes les sortes et de toutes les tailles qui traînaient dans leur garde-robe. Ces marcels, qui devaient juste être blancs et de préférence avoir déjà servi, ont été utilisés et enfilés par l’artiste dans une performance vidéo inédite.

Mercredi, pour rappeler l’événement, des statues de la ville ont à leur tour enfilé des marcels blancs. Martine et son chien Patapouf, rue Perdue; la Naïade sur le pont-à-Pont; Jules Bara sur la place Crombez; Adolphe Leray dans le quartier du Becquerelle ou encore le Pichou Saint-Piat, ont enfilé leur Marcel avec la complicité d’élèves de l’école Saint-Luc et leur professeur de design et de textile, Olivier Reman.