article abonné offert

SNCB

Des citoyens s’engagent pour «Une Toute Autre SNCB»: «Si un tiers des 4,1 milliards des voitures de société allait au rail, les trains seraient gratuits»

Des citoyens s’engagent pour «Une Toute Autre SNCB»: «Si un tiers des 4,1 milliards des voitures de société allait au rail, les trains seraient gratuits»

Selon «Tout Autre Chose», le sous-financement du rail n’impacte pas seulement les travailleurs de la SNCB, mais aussi ses voyageurs quotidiens. BELGA - SISKA GREMMELPREZ

Du mouvement «Tout Autre Chose» émane désormais la plateforme «Une Toute Autre SNCB». Rassemblant navetteurs, associations et syndicats, elle milite pour un rail mieux financé et «au service du voyageur».

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 45 des 806 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?