À la base, c’était un petit groupe de chant créé avec quelques amies. Ils étaient à peine une dizaine. «Au départ, on se retrouvait à la maison pour répéter.

Et au fur et à mesure, de plus en plus de personnes ont demandé pour nous rejoindre », explique Geneviève Meys, la présidente du groupe vocal A quelques notes près.

Aujourd’hui, ils sont une quarantaine, une dizaine d’hommes et une trentaine de femmes, âgés entre 16 et 70 ans. «De plus en plus de jeunes nous rejoignent », confie même la présidente.

Et pour accompagner le groupe vocal, le groupe vocal a également recruté un musicien, Ricardo Ajanohun, rejoint ensuite par d’autres musiciens. Pour les diriger, on retrouve Maud Lizin comme cheffe de chœur.

Aujourd’hui, le groupe vocal se produit trois fois par an, avec toujours beaucoup de succès. «Pour notre concert du 7 octobre à l’IPES, la salle est quasi complète », nous confiait Geneviève Meys, à quelques semaines de l’événement. Des concerts toujours à but caritatif puisque les bénéfices sont reversés à la Ligue Belge de la Sclérose en Plaques, dont est atteinte la présidente du groupe vocal.

Le groupe chante principalement des chansons issues de la variété française ou anglaise. Et si les chanteurs ne sont pas professionnels, ils sont tous passionnés. «Tout le monde met beaucoup de cœur dans ce qu’il fait. Au départ, c’était surtout un hobby, mais aujourd’hui, on répète une fois par semaine et trois à quatre fois par semaine quand on est proche d’un concert. C’est beaucoup de travail. »

À quelques notes près se produira encore à Solières le 16 décembre prochain. Un concert de Noël est également prévu au début du mois de décembre. «Mais on ne sait pas encore où on va le faire. »