Les sculptures d’Elo

EdA - 302208328973

Élodie De Hey réalise des sculptures en terre. Après une première exposition à Envol d’artistes, il y a deux ans, elle a poursuivi son petit bonhomme de chemin, avec pas mal de succès. De quoi la motiver à poursuivre son exploration de cette belle matière.

La matière de prédilection d’Élodie De Hey, c’est l’argile. L’argile rose, plus précisément. Elle aime particulièrement le travailler et en faire naître des sculptures représentant des humains ou, parfois de petits personnages comme des gobelins. «J’ai toujours été attirée par l’artistique et la créativité, explique celle qui habite Herbesthal. Musique, dessin et maintenant sculpture font partie de ma vie.» Une discipline qu’elle a découverte un peu par hasard à la Bull’Dingue de WELKENRAEDT et qu’elle a directement appréciée. «J’ai depuis développé un style optimiste et doux. L’humain me parle beaucoup et je suis souvent inspirée par des petits moments de vie liés à mes enfants.» Début août, elle participait pour la deuxième fois à Envol d’artistes, à Clermont. L’occasion, pour elle, de se confronter au regard du public. «Cela s’est très bien passé, je suis super-contente, poursuit-elle. Les retours ont été très bons et j’ai d’ailleurs tout vendu. J’ai également eu une nouvelle possibilité d’exposer, à l’Abbaye du Val-Dieu, fin septembre, grâce à cela. Ce fut donc très motivant et ça me pousse à continuer.» Et pour cela, Élodie De Hey pourrait bien disposer d’un nouvel atelier, chez elle avant de, pourquoi pas, s’offrir un four pour cuire à domicile et produire un peu plus de sculptures. «Ce serait super, mais ça ne m’empêcherait pas de poursuivre les cours à la Bull’Dingue, où j’aime beaucoup l’ambiance.»