Proximag

Les pompiers, cette grande famille

Fondée en 1811, l’ASBL «Les Amis de l’Humanité» fut à la base de la création du Service incendie de Jodoigne. «Ce qui en fait l’un des plus vieux de Belgique.

C’est une grande fierté que d’en faire partie», résume Maxime Veeckmans, son président actuel et sapeur-pompier volontaire. Au total, l’association regroupe une soixantaine de membres. «Tous les pompiers en service au sein de la caserne ainsi que quelques anciens. Quand on a travaillé 30 ou 40 ans ici, c’est difficile de tout lâcher d’un coup…» Mais concrètement, quels objectifs poursuit l’ASBL? «Depuis la création du service, ses missions ont évolué. Aujourd’hui, elle vise surtout à assurer le bien-être du personnel. Elle est là pour aider en cas de maladie grave ou de décès. Ce fut notamment le cas lors de l’incendie qui a coûté la vie à notre collègue Nicolas Tordoir, en août 2011.» Pour récolter des fonds, divers événements sont organisés tout au long de l’année. Comme le car-wash qui s’est tenu pour la seconde fois au mois d’août et qui a vu défiler un peu plus de 180 véhicules. «Cette année, nous allons reverser une partie des bénéfices à deux associations: le Télévie et une ASBL qui s’occupe d’un pompier bruxellois malade. Il doit se rendre aux États-Unis pour se faire soigner et c’est très coûteux.» L’ASBL «Les Amis de l’Humanité» tient aussi à maintenir l’esprit de corps entre les membres de la caserne, à les faire évoluer dans un cadre plus détendu. Pour y parvenir, elle organise notamment un barbecue annuel où femmes et enfants sont conviés. «C’est une manière pour nous de les remercier. La plupart d’entre nous étant volontaires, nous avons déjà une activité principale sur le côté.» Au rayon des projets, les pompiers espèrent relancer prochainement un bal et proposer de nouvelles portes ouvertes, les dernières datant de 2011.

www.facebook.com/pompiersjodoigneasbl