SOCIÉTÉ

VIDÉO | Nés pour grossir: L214 dénonce la vie et la mort cruelles de poussins d’élevages

La vie de ces poulets ne s’étale que sur un mois. Ils dépassent pourtant largement leur quota de souffrances.

Ces poussins ne voient ni leur mère ni la lumière du jour durant l’entièreté de leur courte vie. Entassés dans un hangar, ils n’en sortiront que pour prendre la direction de l’abattoir. Cette réalité n’est ignorée de personne qui prend ne serait-ce que deux minutes pour s’informer de ce qu’il mange. Mais retracer la vie de cette volaille en vidéo donne une autre dimension à l’horreur.

L214 a introduit l’élevage vendéen d’un fournisseur du groupe Doux, le 1er producteur de volailles en Europe et 3e exportateur mondial du secteur, pour dépeindre la vie de poulets sélectionnés génétiquement pour produire un volume maximal de viande en un temps record. Du petit poussin au monstre protéiné, un seul mois s’est écoulé. Un mois de croissance vertigineuse que l’association comparerait plutôt à une lente agonie.

Ils sont 35.000 poulets par bâtiment de 1200 m2. Les animaux ont été filmés à leurs 3e, 12e, 19e, 26e et 31e jours, explique L214 dans un communiqué. Tout est fait pour que les poussins grossissent vite. Trop vite: beaucoup connaissent une croissance inégale et diforme, alors que les moins chanceux sont tout simplement écrasés et poussés loin des mangeoires. Dans cette promiscuité, les parasites sont légion.

Les poussins qui ne suivent pas le rythme sont jetés à la poubelle ou sont piétinés dans la litière. Après un mois, les survivants pèsent 1,4 kg et gagnent l’abattoir qui ne leur réserve pas meilleur accueil que leur hangar. Au rythme de 120 par minutes, ces poulets meurent à la chaîne et sans ménagement.

Étonnamment, le groupe alimentaire Doux, client de l’élevage filmé, se vante sur son site internet de l’attention portée au bien-être de ses animaux.

Ces images sont tristement complémentaires à celles filmées à Tielt et diffusées en juin par Animal Rights, où l’on voyait le tri effectué en amont, avant que les poussins rejoignent l’élevage.

En plus de présenter à son audience sa pétition destinée aux ministres français de l’Agriculture et de la Transition écologique pour que cesse l’élevage à croissance rapide des poulets, L214 vous invite à participer au Veggie Challenge. Celui-ci dure 21 jours et vous met sur la voie d’une alimentation libérée de la souffrance animale, c’est-à-dire sans viande et sans produits animaux (lait, œuf, fromage, miel, etc.).