BINCHE

Binche fait sa pub au bistrot

Le patrimoine binchois va bientôt envahir les cafés. La ville s'offre une publicité gratuite grâce à la brasserie La Binchoise et à son réseau de distributeurs.

Une bonne campagne de pub, c'est un maximum de visibilité pour un minimum de coût. Et la ville de Binche vient de trouver un support multidistribué: le sous-bock.

Soit le carton que le cafetier glisse sous le verre de mousse au bistrot. Dans les prochains jours, les clients de différents cafés à Binche et alentour pourront découvrir une série de cartons dédiés à la ville de Binche et à son incontournable carnaval.

Neuf photos représentant les remparts, les bals de carnaval, le lundi-gras ou encore la dentelle...ont été tour à tour imprimés sur une face de cartons édités par la brasserie La Binchoise. C'est l'échevine de la culture à Binche Larissa Davoine qui est à l'origine de l'initiative. Une idée apparue...en buvant un verre. 

"J'avais été voir Jean-Marie Bigard et on s'est retrouvé à la terrasse d'un café après le spectacle. Quand j'étais jeune, je collectionnais les cartons de bière et en me remémorant ça, j'ai pensé: ce serait bien de faire des cartons avec des vieilles images représentant Binche. J'ai contacté Bruno Deghorain (NDLR: brasseur de la brasserie La Binchoise) pour lui soumettre mon idée."

Ce dernier a accepté de prêter la deuxième face de ses cartons après avoir vu le travail d'un infographiste et a réservé le verso de 40.000 de ses cartons aux 9 dessins de la commune, à titre gracieux. "Pour la commune, ça ne coûte rien, et pour  nous, c'est une dépense que l'on aurait de toute façon faite  pour notre promotion. 

De la sorte, la ville de Binche s'affichera dans tous les cafés distribuant de la Binchoise, bien au-delà des murs de la Cité du Gille espèrent les autorités communales. "Ces 9 dessins s'exporteront jusqu'en Amérique" s'enthousiasme Larissa. Sauf que le message risque de ne pas être compris là-bas, si le petit texte explicatif accompagnant l'image est rédigé...en français.