DIABLES ROUGES

Kompany incertain en Grèce, Hazard et Fellaini sont prêts

Kompany incertain en Grèce, Hazard et Fellaini sont prêts

Photo News

Le défenseur central des Diables souffre d’un coup reçu contre Gibraltar. Un point sera fait avec lui ce dimanche avant le match. Vermaelen et Ciman se tiennent prêts pour le remplacer.

Ce samedi soir, lors de la séance des Diables au stade Karaïskaki, Vincent Kompany s'est entrainé avec le groupe mais est incertain pour la rencontre. «Il a reçu un coup lors du match contre Gibraltar, a révélé Roberto Martinez, en précisant bien qu’il ne s’agit pas d’une blessure musculaire. Il est ménagé. On verra ce dimanche avant le match s’il est apte. Je ne suis pas là pour faire plaisir à son club, Manchester City, mais Vincent ne jouera que s’il est à 100%. C’est ma manière de procéder. C’est pour cela, par exemple que même face à Gibraltar, Marouane Fellaini est resté au repos.»

Ciman le droitier ou Vermaelen le gaucher

Si le défenseur central belge ne peut s’aligner demain contre la sélection grecque, le coach national estime posséder trois solutions dans son groupe pour le remplacer: «Il y a Lolo Ciman, Thomas Vermaelen et Leander Dendoncker qui sont des options». Si on imagine mal l’Espagnol faire appel à Dendoncker, qui reste sur un début de saison mitigé et qui n’a de toute manière plus joué en défense depuis longtemps, il lui reste le choix entre un droitier et un gaucher. «Qu’il y ait deux gauchers ou deux droitiers dans ma défense à trois, peu me chaut!», signale Martinez.

Sans Mitroglou, la Grèce vise le nul

Alors que du côté grec, Papadopoulos est forfait (et n’aurait de toute manière pas été titulaire en défense centrale), Mitroglou, le buteur de la sélection hellène reste très, très incertain, lui qui n’a pas encore joué cette saison suite à une blessure de la cuisse, et n’a pas effectué toute la préparation avec sa sélection en raison d’un transfert à Marseille. Il se chuchote que du côté grec, on se satisfera largement d’un nul et donc d’un point qui laissera le duel avec la Bosnie ouvert en vue de la seconde place (et les barrages).

Roberto Martinez a toutefois répété que lui, ne spéculerait pas: «Si on vient jouer ici de manière attentiste, on va perdre ce match. Il faut y aller au mental. La Grèce va être très organisée, elle va défendre comme elle sait le faire mais saisira la moindre occasion pour nous faire mal, comme à Bruxelles (1-1 en mars). Il va falloir trouver les moyens pour briser ses lignes et son organisation.»

Hazard se sent bien, mais...

C’est là qu’un Eden Hazard serait précieux, même si cela paraît compliqué pour lui, qui revient à peine de blessure, d’enchaîner avec une rencontre d’une telle intensité. «Au moins, il n’y a eu aucune réaction à sa cheville après le match contre Gibratar, indique Martinez. Lui et Marouane Fellaini sont aptes à jouer».

Ce qui ne veut pas dire que ces deux-là, principalement le premier, commenceront le match. Et pour suppléer Witsel, Dembélé reste probablement la meilleure option que Martinez possède dans ses cartons, même s’il refuse de le dire ouvertement.