USA

VIDÉO | «Nous ne tuons que des noirs»: le policier s’en va sur fond de scandale

Ces propos racistes proviennent d’un représentant de l’État. Qu’ils soient sincères ou de l’humour déplacé, ils provoquent une vive polémique aux États-Unis.

Ce devait être une arrestation comme une autre. Greg Abbott contrôle une conductrice en état d’ivresse et se prépare à l’emmener au poste. Mais son discours immortalisé par sa caméra embarquée a de quoi glacer le sang de tous les citoyens qui voient cette vidéo. Les faits ont eu lieu l’an dernier, mais ce n’est que cette semaine que la vidéo a été diffusée, alors que le procès intenté par la conductrice donnait ses conclusions.

En juillet 2016, les tensions raciales étaient à leur apogée. Ivre, Suri Chadha Jimenez, n’obtempère pas et craint que l’officier suive les traces de ses confrères qui, cet été-là, multipliaient les bavures envers les noirs. Appartenant à une minorité ethnique, la femme prend peur et refuse de baisser les mains pour prendre son téléphone. «J’ai vu tellement de vidéos de policiers…» explique-t-elle au lieutenant Abbott. Pour la rassurer, son interlocuteur choisit très mal ses mots.

«

Mais vous n’êtes pas noire. Vous savez, on ne tue que les noirs. Dans toutes ces vidéos, avez-vous vu des blancs se faire tuer?

»

Si l’avocat du policier tente d’atténuer cette obscénité, arguant qu’on peut être très créatif pour rappeler les personnes ivres à la raison, ces propos sont intolérables. Et encore moins de la part d’un officier de l’État. De surcroît lors d’une période aussi agitée que l’été 2016!

Ironique ou tout simplement — et honteusement — raciste, le lieutenant Abbott filait tout droit vers un renvoi lorsqu’il a décidé de mettre un terme à sa carrière. Après 30 ans de service, sa retraite promet d’être confortable. Mais la police n’a pas encore précisé si elle allait accepter cette démission. Entre un renvoi et un départ à la retraite, la nuance est très importante. Que ce soit sur le plan financier ou symbolique.

Mike Register, le responsable de la police du comté de Cobb, file droit et ne ménage pas son subordonné: «Le contexte n’y changera rien. Il n’y a vraiment pas de place pour ce genre de commentaires dans l’application de la loi. Ces poropos sont inexcusables et inappropriés.» Le haut gradé connaissait l’agent Abbott comme quelqu’un de respectable, mais cette vidéo jette le trouble sur leur relation. Mike Register s’en remet alors aux faits: «J’ignore ce qu’il a dans le cœur, mais je sais ce qu’il a dit. Et il faut y apporter une réponse appropriée: le relever de ses fonctions.»