TÉLÉ

Sur Koh-Lanta, le candidat belge, «Manu le foufou», fait sensation!

Sur Koh-Lanta, le candidat belge, «Manu le foufou», fait sensation!

Avec Manu, on ne s’ennuie pas autour d’un feu. Il n’y a pas de feu, d’ailleurs… ALP — TF1

Koh-Lanta Fidji, c’est parti, avec déjà un premier épisode riche en rebondissements et en séquences marquantes.

Koh-Lanta n’attend pas une seconde pour faire parler la poudre. Enfin, si, il faut tout de même patienter que Denis Brogniart présente les lieux, l’aventure et ses enjeux («blablabla, il n’en restera qu’un!») et que les aventuriers pointent le bout de leur nez encore indemne, sur un bateau et en vidéo.

Dès leur arrivée sur le site de tournage, les deux équipes composées selon l’âge de leurs membres (les rouges sont nés avant 1987, les jaunes après) s’affrontent sur une course en radeaux. Parallèlement, Théotime (jaune) et Romain (rouge) se mesureront à la nage. Les premiers de ces deux courses rapporteront un butin précieux à leur équipe. Les nageurs se disputent 5 kg de riz, et les radeaux portent des outils. Ce sont les jaunes qui remporteront la course en radeau. En chemin, par contre, ils ont perdu leur casserole… Maigre consolation: Théotime, bien moins bon nageur que Romain, n’a pas le riz qu’ils auraient plongé dans cette marmite qui gît dans l’eau, à quelques mètres de la plage.

Denis offre les clés du paradis perdu

Le thème donné, la première épreuve disputée, il est alors temps de passer à la nouveauté de cette saison: le paradis perdu. Sont disséminés sur cette île 11 trésors qu’un duo formé par un membre de chaque tribu devra régulièrement chercher. Les rouges envoient Romain, qui a brillé sur l’épreuve. Denis Brogniart l’invite à désigner un jaune pour le suivre. Un choix important, car le présentateur prévient:» Dans dix jours, vos équipes n’existeront plus.» (Comprenez: «Romain, je te conseille de vite trouver une bouée à laquelle tu pourras t’accrocher dans 10 jours.») Il choisit Thomas parmi les jaunes pour l’accompagner. La raison? «Les premiers regards» qu’ils se sont échangés. Qui a dit que Koh-Lanta était une émission pour les brutes?

Le duo fraîchement formé débarque sur le paradis perdu, mais ne parvient pas à s’organiser depuis la table d’orientation. C’est par chance qu’ils tombent sur le coffre qui contient deux moitiés de collier d’immunité. À chacun de décider ce qu’il veut en faire. À commencer par annoncer ou non leur découverte à leurs équipes respectives. Romain opte pour la transparence avec les rouges, alors que Thomas ne veut pas dévoiler l’atout qu’il vient de tirer. Ce collier a tout d’un fusil de Tchekhov! Heureusement pour eux, ils décident de le désarmer après une nuit qui a porté conseil, en se mettant d’accord pour annoncer la nouvelle aux deux tribus.

Qu’est-ce qui est jaune et qui attend?

Le reste des aventuriers gagne les deux campements. Les jaunes, qui ont gagné de précieux ustensiles, ne transforment pas l’essai. Personne ne prend la charge d’organiser les tâches, et tout le monde fait à sa guise: fabriquer une cabane, chercher l’eau, de la nourriture… Théotime a même l’excellente idée de se battre avec un bernard-l’hermite.

Chez les rouges, par contre, chacun se met en ordre de marche. Manu, le candidat belge, s’attelle à la lourde et essentielle tâche d’allumer un feu.

Sans succès. Mais rassurez-vous à son propos: il nous apprend dans son clip qui lui sert de portrait qu’il a déjà mangé des saucisses sans les avoir cuites! Quel homme! Pas besoin de feu. Mais les saucisses ne courent pas les rues sur son île…

«Avec Manu…»

Ce Manu nous promet déjà de belles citations philosophiques. En parlant à la troisième personne, il ne laisse personne indifférent lorsqu’il dresse son autoportrait.

Son côté (faussement) rebelle lui vaut déjà un compte Twitter parodique, après seulement quelques minutes, Manu le foufou. À lire!

 

À défaut de saucisses, les rouges rempliront leur estomac de noix de coco et de canne à sucre. Leur première exploration a également rapporté de la papaye et du manioc. En plus du riz remporté plus tôt, c’est déjà un beau petit garde-manger qui s’est formé. Pour la cabane, par contre, les rouges devront attendre. Tout comme les jaunes qui n’ont pas du tout mis à profit cette première journée, si ce n’est que Marine a trouvé le point d’eau.

Jour J + 1

La nuit sans abri est évidemment difficile, mais les aventuriers sont encore sur leur réserve d’énergie accumulée par le train de vie qu’ils ont abandonné la veille. Chez les jaunes, André se lance dans la construction de la cabane, et Théotime tente d’allumer un feu. Il y arrive presque…

Les deux rescapés du paradis perdu partagent leur découverte dès leur arrivée, peu avant la convocation à la première épreuve d’immunité. Équilibre, force, ingéniosité: les deux équipes ont chacune leur point fort, mais ce sont les jaunes qui s’imposent sur l’ensemble de l’épreuve. La faute, en grande partie, à Manu qui s’est improvisé leader pour former une fresque, mais qui s’est totalement planté, permettant aux jaunes de dépasser son équipe dans les derniers instants.

Premières tensions et… abandon!

Les jaunes, à nouveau vainqueurs, n’en profitent pas davantage que la veille. Thomas énerve son équipe en distribuant les ordres et en donnant la leçon à qui (ne) veut (pas) l’entendre. Théotime, à qui peu de gens croyaient, finit par allumer un feu! Le jeune homme inquiète même son coéquipier Tugdual, qui voit d’un mauvais œil sa bonne entente avec Marvin et André. Thomas s’en inquiète aussi, lui qui ne fait pas l’unanimité. Il en touche un mot à Tugdual et Tiffany pour les alarmer du danger potentiel que présente ce trio.

Le lendemain, bien que le feu ait éclairé la nuit, le cas Marine inquiète. Au bout de ses forces après deux nuits, il faut se rendre à l’évidence: elle ne pourra pas aller plus loin. Denis Brogniart apporte donc May, ceinture noire de judo, sur le camp jaune pour remplacer celle qui a dû écourter son aventure.

Chez les rouges, Marguerite se sent en danger et veut prouver sa valeur. Elle s’isole (pas bien!) en quête de vivres. Elle revient les mains vides et tente de se rattraper en allumant un feu. Sans succès…

Réunis en ce premier conseil, les rouges se partagent entre Marguerite et Delphine. C’est finalement Delphine qui est éliminée, avec 6 voix en sa défaveur, contre 4 pour sa rivale.