article abonné offert

NAMUR

30 mois et 50 minutes pour réparer l’outrage à agent

La défense réclame l’audition du policier, ainsi que celle de son supérieur, pour des faits qui remontent à avril 2015, à Sambreville.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 34 des 358 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?