LIÈGE

Démolition de la maison Rigo: le coup de com’ de la Ville de Liège

Après l’annonce du démontage de la maison Rigo et des débats que cela suscite, la Ville de Liège a publié une vidéo pour justifier ce choix. De quoi faire avaler la pilule aux défenseurs de cet hôtel particulier? Ou simplement montrer une esplanade dégagée?

Une image vaut mille mots. L’adage est bien connu est appliqué à la lettre par la Ville de Liège, qui a diffusé ce vendredi une petite vidéo sur les réseaux sociaux pour montrer ce que sera l’esplanade des Guillemins sans la maison Rigo. Ou se justifier, voire faire avaler la pilule, tout dépend du point de vue.

La maison Rigo est cet hôtel particulier de style néomosan, bâti voici un siècle et planté au pied de la nouvelle Tour des Finances. On apprenait en début de semaine que son démontage allait commencer de façon imminente, histoire de dégager l’esplanade entre la nouvelle passerelle «La Belle Liégeoise» et la gare des Guillemins. Entre les deux se dresse la Tour des Finances et, d’ici quelques années, le gros projet immobilier «Paradis Express».

Ce bâtiment, accolé à un immeuble en briques, doit être démonté pour dégager l’esplanade. C’est le point de vue des autorités liégeoises. Mais deux associations, «SOS Mémoire de Liège» et «Le Vieux Liège» sont montées au créneau en 2016 pour tenter de préserver la maison Rigo, qui présente une valeur patrimoniale et architecturale loin d’être négligeable, selon elles. 

Démolition de la maison Rigo: le coup de com’ de la Ville de Liège
Une verrue dans le paysage ou un bâtiment à préserver: les points de vue divergent en Cité ardente. ÉdA Hermann

Une pétition a récolté plus de 4 000 signatures, le Conseil d’État a été saisi. Mais le recours a été débouté et la démolition peut à présent être effectuée, au grand dam des partisans de la préservation, à la grande satisfaction de ceux qui veulent la voir disparaître. Les associations auraient pourtant aimé lui trouver une nouvelle affectation, tandis que les autorités ne rejettent pas la possibilité - moyennant l'intervention d'un investisseur - d'une reconstruction de la maison à un autre endroit.

Pour ou contre la maison Rigo? À Liège, on s’écharpe autour de cette question. La Ville, elle, a choisi de communiquer avec cette vidéo. Des images qui, on l’imagine, vont elles aussi faire débat, les uns estimant que la disparition de la maison se justifie, les autres regrettant la déconstruction d’un bâtiment centenaire.