ANDERLECHT

Débaptiser le square des Vétérans Coloniaux à Anderlecht? «Il commémore des crimes atroces»

Débaptiser le square des Vétérans Coloniaux à Anderlecht? «Il commémore des crimes atroces»

Le square des Vétérans coloniaux est au centre d’une proposition de «débaptême» à Anderlecht. Une étude sera menée pour connaître l’origine de son nom. Google Street View - Ecolo-Groen Anderlecht

Les USA déboulonnent les statues des généraux sudistes qui ont défendu l’esclavage. A Anderlecht, Ecolo et Groen aimeraient emboîter le pas et débaptiser le «square des Vétérans Coloniaux», qui se sont comportés selon eux «de manière inacceptable».Le Bourgmestre d’Anderlecht assure qu’une étude sera faite.

La tendance est aussi lourde que le passé esclavagiste aux USA: depuis les événements de Charlottesville, certaines villes américaines déboulonnent les statues des généraux sudistes. A la grande tristesse de Trump, qui déplore la beauté perdue pour ses villes et parcs.

Selon James Grossman, responsable de l’American Historical Association, l’idée derrière ces bustes et autres portraits à cheval «était d’unir les Blancs du Sud puis, par extension, les Américains blancs, autour d’une célébration des valeurs du vieux Sud... Un monde où de nombreux Blancs étaient propriétaires de nombreux Noirs», explique l’historien à l’AFP.

On comprend dès lors que, de New York à Baltimore en passant par Lexington, on soit embarrassé par ces visages barbus commémorant le lourd passif esclavagiste américain. Et que marbre et cuivre mordent la poussière.

Lumumba à Ixelles: l’arlésienne

Mais quid en Belgique, qui n’a pas non plus trop à se vanter de son passé colonial? Véritable arlésienne, la place Lumumba revendiquée par certains militants congolais n’est pas près d’être baptisée à Ixelles.

Du côté d’Anderlecht par contre, le groupe Écolo-Groen veut s’inscrire dans le mouvement américain en cours. Ses membres proposent donc de remplacer la plaque bleue du square des Vétérans Coloniaux. «Il ne nous semble plus opportun que dans notre commune, un square rende hommage à ces “vétérans coloniaux” dont beaucoup se sont comportés de manière inacceptable», estiment-ils.

Glorieux passé?

«L’histoire de notre passé colonial n’est pas glorieuse, particulièrement durant cette période, entre 1876-1908, où le Congo n’était pas encore géré par l’État belge», développent les verts anderlechtois. «Même si certains minimisent les faits, voire font preuve de ce qui s’apparente à du négationnisme, les “vétérans coloniaux” ont commis au Congo des crimes atroces et d’une ampleur énorme».

Écolo et Groen proposent donc d’une part de débaptiser le square, et d’autre part de «lancer un processus participatif auprès des habitants pour lui donner un nouveau nom».

«Pas une seule critique»

«Je suis un peu surpris car je n’ai jamais entendu de demande de ce type de la part de la population, même celle d’origine africaine», confie le Bourgmestre Eric Tomas (PS). «J’ai consulté les archives et j’ai vu qu’il s’agissait d’une décision du Conseil communal de 1930. Les “Vétérans coloniaux” en question sont une association fondée en 1928 par un général qui est considéré comme un héros de la campagne antiesclavagiste. Il a reçu à l’époque un drapeau des mains du roi Albert».

S’il se montre prudent, le Bourgmestre d’Anderlecht n’est pas fermé: une étude sera menée. «Nous allons voir pourquoi exactement le square a été baptisé comme ça et voir si cela pose problème. Écolo-Groen me dit qu’ils ont fait ces recherches et que les “Vétérans coloniaux” sont une association colonialiste. Je constate aussi que ce type de “débaptême” est dans l’air du temps, avec ce qu’on voit aux États-Unis. Mais franchement, en 40 ans de politique à Anderlecht, je n’ai pas entendu une seule critique à ce propos».

La proposition sera à l’ordre du jour du prochain conseil communal, le 28 septembre.