Montroeul-au-Bois

Série d'été | Balade à l'ombre du bois et au pied des photos

La balade aux abords du bois de Montrœul-au-Bois vous emmène sur une double boucle, assez difficilement accessible aux poussettes.

La balade du jour vous emmène sur les magnifiques terres campagnardes frasnoises. C’est plus précisément trois villages qui seront traversés : Hacquegnies, Herquegies et notre point de départ, Montrœul-au-Bois. Par facilité, nous avons décidé de nous garer sur la place du village, à l’ombre de l’église. Pour débuter votre marche du jour, qui s’étale sur un peu plus de huit kilomètres, laissez la bâtisse religieuse dans votre dos et partez tout droit vers la rue Barberie. Attention, pas question de points-nœud ce jour. Mais que ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un sens de l’orientation pointu se rassurent, des balises sont quand même bien présentes. Elles sont agrémentées d’un marcheur noir placé sur un fond vert et des chiffres 2.22.

(Cliquez sur l'image)

Avouons-le de suite, cette première partie de boucle n’est pas la plus passionnante. Pendant un bon kilomètre, vous longerez cette route sous le regard curieux des quelques vaches. Ensuite, sera venu le temps de tourner à gauche à deux reprises pour rejoindre le chemin Forestier. Une allée beaucoup plus propice au dépaysement avec ses champs à perte de vue. Si le ciel bleu est de la partie (NDLR : comme ce fut le cas lors de notre balade), vous pourrez même apercevoir au loin le Mont-Saint-Aubert. C’est ensuite à travers les près que vous retrouverez la route qui vous mènera vers l’église pour l’entame de la deuxième boucle du jour. Si vous avez décidé de faire votre tour avec un enfant en bas âge, vous commencerez à regretter d’avoir emporté une poussette. En effet, le petit chemin comporte certes des dalles mais de mauvaises qualités et les herbes hautes n’aident pas à la progression avec le quatre-roues. Par contre, la qualité est plus que suffisante pour y passer à pied !

De superbes panoramas

Une fois l’église rejointe, vous prendrez le petit chemin sur sa gauche, l’entrée du parcours, mêlant nature et photographies, créé en 2015 par le CRIE et le PCDN de Frasnes-Lez-Anvaing. Préparez bien vos mollets car dès le début de cette seconde boucle, c’est la montée du bois qui se dresse face à vous. Toutefois, l’effort sera atténué par le dépaysement de la nature et par les magnifiques clichés. Dont un a été tiré par notre journaliste, Pascal Lepoutte.

Après la grimpette, il vous faudra prendre à droite. Ne soyez pas surpris si les toiles d’araignées sont plus présentes à cet endroit car vous marcherez sur le chemin emprunté chaque année lors de la fête d’Halloween d’Herquegies. Vous rejoindrez par les champs la rue du Bois. Pendant vos déambulations, n’hésitez pas à jeter le regard sur les côtés. Sinon vous manquerez les magnifiques panoramas que vous offre la nature. Et même si cela ne plaît pas à tout le monde, la présence des éoliennes leuzoises offre un joli cachet entre nature et modernité.

Après avoir regrimpé une petite partie du Trou Robin, les balises vous emmèneront sur la droite pour une dernière marche à travers champs où la poussette ne sera une nouvelle fois pas votre alliée.
Mais la vue sur les champs qui s’étalent tel un océan vaut bien cet effort ! Il vous suffira alors d’effectuer encore quelques pas pour retrouver la Place du village.

Dernier conseil d’ami, n’hésitez pas à prendre de quoi vous désaltérer lors de votre départ. Une fontaine est annoncée sur le parcours mais cette dernière ne fonctionnait pas lors de notre passage.

Des pur-sang arabes en pleine campagne

Quand on se balade dans le paisible village de Montrœul-au-Bois, on ne s’attend par forcément à croiser un pur-sang arabe dans une prairie. C’est pourtant ce qui risque de vous arriver grâce à la présence de Hill’s Arabians, un élevage pour cette race, situé à la rue Mianvaing, à quelques encablures du trajet de notre marche. « Nous avons débuté en 1999, explique le responsable des lieux Christian Delcourte. À l’époque, je montais une monture de très bonne qualité. Elle était croisée avec un arabe. Je me demandais alors ce que se ferait avec un pur-sang. Je m’étais alors juré d’en acheter un dès que j’aurais les moyens ».

Au final, le Frasnois a acquis deux juments et un étalon. « L’élevage était alors lancé. Nous faisons grandir trois types de bêtes : des chevaux d’endurance, des chevaux de beauté pour les concours et des chevaux tout publics. Pour les propriétaires qui veulent avoir une belle monture bien dans sa tête ».

Le fils prêt à prendre la relève

Un peu par hasard, l’écurie est devenue une pension pour les animaux. « Au départ, quelques amis m’ont demandé s’ils pouvaient nous laisser leur cheval car nous avions un bel espace. Désormais, nous en avons près de 80. Une trentaine pour l’élevage et le reste en pension ».

Si vous êtes passionné par les équidés, n’hésitez pas à pousser la porte d’Hill’s Arabian. Aussi bien le patron Christian Delcourte que son fils Nicolas, qui prendra la relève, seront heureux de vous faire visiter les lieux.

Un air de vacances en dégustant votre pizza

Après avoir marché pendant un peu plus de huit kilomètres, vous aurez bien besoin d’atténuer la plainte de votre estomac affamé. Une petite recherche sur internet nous a permis de tomber sur la page Facebook de la pizzeria Pizza Pizzico, située à Forest. Le moins que l’on puisse écrire, c’est que le premier commentaire nous a mis l’eau à la bouche. « Cadre idyllique qui donne l’impression d’être en vacances, restaurant familial très chaleureux, accueillant, à l’écoute et qui sait s’adapter aux demandes de la clientèle, les serveur(se)s sont toujours très agréables, gentil(le)s et souriant(e)s ; enfin, la nourriture est délicieuse et les produits de qualité utilisés pour la préparation des repas se ressentent. Merci Pizza Pizzico, vous êtes dans mon Top 3 ! »

Notre expérience nous a permis de vérifier l’exactitude de cet avis ! Le service fut rapide, agréable et les pizzas d’une excellente qualité. Vos enfants pourront profiter du superbe décor extérieur et du jardin pour jouer un petit peu. Dernier détail et non des moindres, le prix très accessible. Pour deux pizzas et deux sodas, nous nous en sortons avec une addition chiffrée à seulement 29 euros !