VOYAGE

Les États-Unis en famille: Los Angeles

Los Angeles, on aime ou on déteste mais on en sort jamais indifférents. Si on ne supporte décidément pas ses autoroutes constamment bondées, on adore la légèreté et la douceur de vivre qui s’en dégagent.

Ses plages immenses

 

Les plages de Los Angeles font rêver à juste titre: elles sont juste sublimes et immenses. Les amateurs de vagues, iront jusqu’à Malibu mais attention, la plage (comme le fond de l’océan) y est jonchée de rochers (ce qui plaît évidemment aux surfers). Plus sauvage, vous y croiserez peut-être une célébrité ou… une famille de dauphins.

Très touristique mais un peu crasseuse, la plage de Santa Monica vaut plus pour son aspect touristique, son pier aux mille odeurs et son coucher de soleil.

Si vous recherchez une plage presque identique à celle de Santa Monica mais plus familiale, on vous conseille de pousser un peu plus au nord jusqu’à Annenberg Community Beach. La plage y est bien plus propre, elle possède une plaine de jeu et une piscine surveillée ainsi qu’un parking (payant mais ils le sont tous à L.A.) et, surtout, elle est bien moins fréquentée que sa jumelle de Santa Monica.

La plage de Venice se situe à gauche du pier de Santa Monica et, curieusement, est bien moins peuplée que sa voisine.

Si vous vous sentez d’humeur, n’hésitez pas à louer un vélo pour parcourir un petit bout de côte: la promenade est vraiment très agréable.

Où que vous décidiez de déposer votre serviette, n’oubliez pas que les courants sont très forts en Californie et que les brassards des enfants ne leur serviront à rien. Prudence, donc.

Venice et ses canaux romantiques

 

C’est le quartier qui a connu le plus d’évolution ces derniers temps. QG des branchés, Venice et ses canaux se visitent avec langueurs.

Parfait pour flâner, prendre un déjeuner sur le pouce dans l’un des nombreux restos bio (vegan, gluten free et autres), dénicher quelques beaux objets ou simplement admirer les petites (mais très chères maisons) qui bordent les canaux.

Si vous poussez jusqu’à la plage de Venice et à sa promenade (très touristique) vous serez amusé par les sportifs qui se pavanent sur «Muscle Beach» et surpris par les marchants ambulants, un peu cinglés, qui bordent la plage.

Ses rendez-vous touristiques

 

Hollywood Boulevard

C’est un lieu mythique. Celui qui fait rêver tant on a vu de stars plonger leurs mains dans le béton pour y laisser leurs empreintes. On y flâne volontiers à milieu des touristes à la recherche des traces laissées par nos idoles.

Griffith Observatory

C’est une vue qui se mérite! Située en haut d’une des collines surplombant la ville, l’Observatoire de Los Angeles est souvent bondé et nécessite de laisser sa voiture un peu plus bas dans la colline dans l’un des parkings de délestage avant d’entamer la montée à pied. Mais que la vue est belle!

On y découvre en un coup d’œil toute la ville jusqu’à l’océan (par temps clair et sans trop de pollution!). Vous êtes également à quelques mètres du fameux panneau «Hollywood» et la promenade dans les collines est typique.

Ses quartiers moins connus

 

Silver Lake

Quartier résidentiel, Silver Lake est devenu en quelques années, l’un des plus prisés de la ville.

Aménagé autour du lac, dans une cuvette entourée de collines, il regorge de belles villas où il fait bon se promener loin du brouhaha de la ville.

Echo Park

C’est un des quartiers très sympa de L.A., à quelques rues du stade des Dodgers, sur Sunset Boulevard. Parfait pour traîner et se promener voire pour pique-niquer, le parc est connu pour son plan d’eau et son jet d’eau. Vous pouvez y louer un pédalo durant les belles journées et flâner en vous imprégnant de l’atmosphère décontractée de la ville.

Y loger

 

L’offre de logement est pléthorique à Los Angeles donc il ne faut jamais avoir peur de sortir des sentiers battus.

Pourquoi ne pas vous laisser tenter par la location d’une maison typiquement californienne à deux pas d’un quartier branché ou au cœur des canaux de Venice, via Airbnb? On vous y encourage en tout cas.