BRUXELLES

Le Parking 58 ferme: «On ne détruit pas ce symbole du tout-à-la bagnole, on l’enterre»

Le Parking 58 ferme: «On ne détruit pas ce symbole du tout-à-la bagnole, on l’enterre»

Le Parking 58 restera dans les mémoires pour son panorama sur Bruxelles, mais aussi pour sa rampe à vis inédite et pour ses poutres à longues portée. EdA - Julien RENSONNET

Le Parking 58 ferme ce 1er août. Son emplacement dans le centre de Bruxelles fera place à au QG administratif de la Ville. Premier parking à étages de Belgique, le Parking 58 a ouvert la voie à une vision de la cité entièrement axée sur l’automobile. Pour les Bruxellois et les touristes, c’est surtout sa toiture et son panorama qui resteront dans les mémoires.

C’est un raidard, sans doute la côte la plus forte de Bruxelles. La grimpette s’ouvre dans la pénombre et, au fur et à mesure du dénivelé, s’éclaircit. Pour finir dans une lumière presqu’aveuglante. La plupart la gravissent en voiture. Forcément: c’est la rampe d’accès du Parking 58. Mais pour les rares courageux qui se la tapent à vélo (et dépassent le 5e étage), la récompense vaut une victoire d’étape: la vue depuis la toiture porte loin. D’un même regard à 360°, on embrasse l’Hôtel de Ville et l’Atomium, la Basilique et les tours de bureaux, les quais de Sainte-Catherine et le Palais Royal. Époustouflant. Ça valait bien la peine d’avaler quelques gorgées de diesel.

Le Parking 58 ferme: «On ne détruit pas ce symbole du tout-à-la bagnole, on l’enterre»
Au sommet de la rampe, un panorama unique s’ouvrait sur Bruxelles. Le Parking 58 sera détruit. Mais un «jardin public» avec vue est prévu sur le toit de Brucity, qui le remplacera. EdA - Julien RENSONNET

 

 

Le Parking 58 est sans doute le seul parking au monde renseigné dans les guides de voyage pour une autre raison que sa fonction de clapier à voitures. Mais les quelques touristes qu’on croise au sommet ce 27 juillet font partie des derniers initiés à zieuter le panorama: le vénérable édifice, adoré ou honni, tarifie ses dernières heures de stationnement. Ce 1er août, le premier parking à étages du pays fermera ses barrières. Il sera désossé puis démoli, afin de céder ses m2 de surface constructible au projet Brucity. Ce bâtiment de verre abritera dès 2020 les services administratifs de la Ville de Bruxelles. Sur le toit, un « jardin public » remplacera le désert de tarmac jonché de capsules.

À 8h du matin ce 1er août, le Parking 58 verra partir sa dernière voiture. Un fabricant de boisson énergisante aurait voulu en profiter pour faire dévaler les caisses à savon dans sa rampe. Las: le chantier de démolition commencera dans la foulée. Retour sur les 6 décennies de ce paquebot, sur la succès story qui a conduit à regrouper 800 parkings d’Europe sous le logo d’Interparking designé par Moeschal, et sur son encombrant héritage pour la mobilité bruxelloise.

CLIQUEZ SUR L'IMAGE CI-DESSOUS pour accéder à notre long format

«Y a un truc à faire en Belgique»