VOYAGE

Les États-Unis en famille: la Route 66

S’il est une route mythique, connue dans le monde entier, c’est bien la Route 66. Appréciée des motards, des aventuriers et des nostalgiques, elle gagne à être empruntée au moins une fois dans sa vie, même avec des enfants. On vous y emmène…

Appelée «The Mother Road», la Route 66 fut la première route transcontinentale goudronnée des États-Unis. Elle reliait, dès 1926, Chicago à Los Angeles. Mais depuis sa construction, d’autres, plus rapides, ont vu le jour laissant la pauvre Route 66 presque à l’abandon.

Finalement déclassée en 1985, la mythique route n’est plus que le pâle reflet de ce qu’elle était à son époque dorée: les commerces, stations-service et motels ont fermé les uns après les autres et les petites villes qui la bordaient sont aujourd’hui fantomatiques.

Si l’on peut encore suivre son tracé historique en empruntant d’autres routes, il en reste encore plusieurs portions originales qu’il ne faut pas hésiter à emprunter.

En Arizona, de Williams à Needles

 

Avant toute chose, vérifier l’état global de votre voiture et faites le plein d’essence… La route 66 est plaine de surprises et elles ne sont pas toujours bonnes!

Il y a énormément de curiosités à découvrir le long de la route, on vous en épingle quelques-unes mais la liste n’est évidemment pas exhaustive.

Delgadillo’s Snow Cap Drive-In à Seligman

Les États-Unis en famille: la Route 66
Fanny Guillaume
Toute la petite ville de Seligman vaut le coup d’œil. Friperies, magasins de souvenirs, anciennes stations-service… Les curiosités ne manquent pas. Et il y en a une qui mérite carrément un arrêt: le Delgadillo’s Snow Cap Drive-In!

Cet incroyable petit comptoir est un concentré de culture kitch. On y pénètre par l’une des deux portes battantes pour découvrir un couloir tapissé de carte de visite et de photos d’identité de ceux qui sont passés par là.

Au menu, rien d’extraordinaire: des sodas, des glaces, des burgers ou hot-dogs. Des mets que l’on dégustera à l’extérieur, à l’abri du soleil écrasant sous des parasols de récupération colorés.

D’ailleurs au Delgadillo’s Snow Cap, il n’y a que des objets de récup’. Toute la décoration, des toilettes à la terrasse est réalisée de bric et de broc et c’est bien ça qui en fait tout le charme. ça et le bagout des sympathiques tenanciers qui ne manqueront pas de vous faire l’une ou l’autre petites blagues en attendant de vous servir.

Les enfants adoreront les vieilles voitures et dépanneuses transformées en héros de «Cars» (film d’ailleurs complètement inspiré de ces villes abandonnées le long de la Route 66).

Roy’s Motel Cafe à Amboy

Les États-Unis en famille: la Route 66
Fanny Guillaume
L’ambiance est moins festive et plus lourde à Amboy qu’à Seligman. Ici, rien n’a survécu à l’abandon de la Route 66 à part la station-service Roy.

Dans les années 50, cette station-service et son motel ne désemplissait pas mais la construction de l’autoroute 40 est venue modifier la donne et la station est passée de mains en mains avant d’être restaurée. Le motel, lui, est actuellement fermé, faute de moyens et de clients.

On peut encore y faire le plein (à un prix exorbitant, au milieu du désert de Mojave) et y grignoter un petit en-cas (malgré un menu très limité).

Elmer’s Bottle Tree Ranch à Oro Grande

Les États-Unis en famille: la Route 66
Fanny Guillaume
La chaleur y est écrasante et il faut beaucoup de courage pour quitter le confortable (et bien nécessaire) air conditionné de la voiture pour visiter ce surprenant endroit.

Mais l’effort en vaut la peine: perdu au milieu de nulle part, une «forêt» d’arbres métalliques au feuillage de bouteilles de verre. Imaginé il y a une quinzaine d’années par l’artiste local, Elmer long, ce lieu fait de bric et de broc est unique en son genre.

Tous les objets qui composent ce jardin particulier ont été ramassés le long de la Route 66 et en sont un peu la mémoire. Entre épouvantails et arbres, les enfants adorent se perdre dans le dédale de cette forêt magique et admirer le vol des nombreux colibris qui y trouvent de quoi s’abreuver.

L’entrée est gratuite et une boîte à «tips» (pourboire) est mise à disposition pour ceux qui désirent y contribuer.

Y manger

 

Ludlow Cafe

Les États-Unis en famille: la Route 66
Fanny Guillaume
On vous conseille de vous y arrêter même si la devanture ne paie pas de mine.

Véritable «dinner» à l’ancienne, on y mange au bar lorsqu’on est seul (comme la plupart des routiers) ou sur de confortables banquettes en famille. Le menu est typiquement américain et les plats, préparés sur place, absolument délicieux.

Le thé glacé est «homemade» tout comme les délicieuses tartes aux cerises ou aux pommes.

On y a dégusté le meilleur club sandwich de notre vie!