PLOMBIÈRES

Une battue pour tenter de retrouver Antoine

Les proches d’Antoine Bourdouxhe, disparu depuis vendredi, ont organisé une battue ce lundi à Gemmenich pour tenter de le retrouver.

Depuis vendredi, les proches du Plombimontois Antoine Bourdouxhe, âgé de 26 ans, sont sans nouvelles de sa part. Pour tenter de le retrouver, une battue a été mise sur pied ce lundi par la famille et les amis d’Antoine.

«Nous nous sommes donné rendez-vous devant l’église de Plombières à 16 heures, précise Marie-Jeanne Mentior, une proche d’Antoine. La police nous a expliqué comment faire et vers où aller. Nous nous sommes alors divisés en deux groupes au départ de Gemmenich, car la police a déjà effectué des recherches autour du domicile d’Antoine. Un premier groupe est parti de Gemmenich vers la frontière et l’autre vers les Trois Bornes. Et la police nous a demandé de bien noter tous les endroits où nous sommes allés.»

Les participants, forts d’une cinquantaine de personnes composés de proches, amis et même quelques inconnus venus prêter main-forte se sont mobilisés en arpentant tous les endroits possibles entre Gemmenich et la frontière. «Antoine est parti avec son vélo de type mountainbike de couleur gris avec une fourche rouge. Il a un pneu à cales à l’avant et un pneu plus fin à l’arrière. Tout ce qu’on espère est de le retrouver vivant, c’est ce qui compte le plus pour nous.»

Pour rappel, Antoine Bourdouxhe a été vu pour la dernière fois à son domicile à Völkerich, sur la Nationale entre Plombières et Gemmenich et Vaals. Il mesure 1m70 et est de corpulence mince. Il a le teint métissé, les cheveux noirs crollés, et porte une barbe et une moustache de quelques jours. Il a les oreilles décollées et les yeux bruns.

Au moment de sa disparition, il portait un pantalon en jean bleu, et une veste de jogging noire avec l’inscription dorée «ITALIA» sur le torse. Il est en possession d’un sac à dos beige.

«Avoir ces personnes, qui viennent chercher avec nous, nous fait plaisir. On voit que cela vient du cœur et cela nous réconforte. On espère le retrouver vivant car Antoine est vraiment un gentil garçon. Et on ne comprend pas comment il est parti. A-t-il eu un déclic de quelque chose, peut-être suite au décès de sa maman il y a quelque temps?»

Quant à la battue, elle n’a finalement rien donné.


Nos dernières videos