TENNEVILLE

Les résultats négatifs ne concernent pas l’eau de l’Ourthe, mais l’eau du robinet…

Les résultats négatifs ne concernent pas l’eau de l’Ourthe, mais l’eau du robinet…

Cinq camps évacués en une semaine, l’eau du robinet n’est pas responsable. On attend les résultats de l’eau de l’Ourthe. BELGA

Contrairement à ce qu‘avait dit précédemment le KAS (fédération du mouvement de jeunesse), l’eau dont les résultats sont tombés, et qui n’est pas contaminée, est en fait l’eau de distribution, donc du robinet. On attend toujours les résultats d’analyse de l’eau de la rivière.

Les résultats négatifs d’analyse de l’eau à Tenneville, auxquels faisait allusion lundi la fédération de mouvements de jeunesse KSA, concernent l’eau de distribution et non l’affluent de l’Ourthe, a souligné le cabinet du gouverneur de la Province de Luxembourg.

Deux analyses ont été réalisées. La première, opérée par l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), concerne l’eau de distribution et la seconde, faite par la Région Wallonne, l’eau de l’Ourthe. Selon le cabinet du gouverneur, les résultats pour l’eau de distribution sont effectivement négatifs. Mais ceux des analyses entreprises par la Région wallonne ne sont pas encore connus.

La Province rappelle par ailleurs l’interdiction de se baigner ailleurs que dans les 33 zones de baignade que compte la Wallonie.

 

 

5 camps scouts évacués en une semaine

 

Après Wyompont, Bertogne, Dubuy et Otré, un cinquième camp scout a été évacué dimanche en un peu plus d’une semaine.

Comme dans les trois autres camps, plusieurs jeunes «se plaignaient de douleurs abdominales et étaient contagieux», a indiqué le porte-parole de la fédération, Brecht Goerlandt.

Pour l’instant, la fédération KSA contacte ses groupes qui se trouvent en camp près de l’Ourthe pour leur indiquer s’ils peuvent rester ou doivent partir. Celle-ci précise qu’un système de communication par SMS pour les situations problématiques a d’ailleurs été mis en place cette année.

«Il est interdit de jouer dans l’eau ou de s’y baigner. Les groupes doivent acheter de l’eau potable en bouteille et il leur est recommandé de toujours se laver les mains avec un gel désinfectant avant les repas.»

Les Guides catholiques de Belgique «gardent également la situation à l’œil». Des consignes concernant l’hygiène et l’eau ont été communiquées aux groupes concernés. Il est notamment recommandé de ne pas s’approcher des cours d’eau problématiques. Un document de la Région wallonne a aussi été transféré à toutes les sections. La porte-parole des Guides rappelle enfin qu’une cellule de crise est disponible 24h/24 et 7j/7.

 


Nos dernières videos