HOLLAIN

PHOTOS | L’objectif de l’Artifoire de Hollain restera la qualité

«Pour le plaisir des gens, il faudra assumer notre succès», déclare avec conviction le président de l’Artifoire. Big succès ce week-end.

Quatre jours d’activités étaient au programme des responsables de l’ASBL «Artifoire», une association qui s’est donnée comme vocation de présenter, avec succès, des artisans au travail devant le public, tout en y associant une foule de manifestions pouvant attirer tant les adultes que leurs enfants, quel que soit leur âge. Mission remplie, une fois encore, pour l’équipe du président Dany Van Genechtem qui ne tarit pas d’éloges le travail accompli par une centaine de bénévoles qui, le temps d’un week-end, a œuvré sans compter. «Il y a eu une véritable solidarité au sein du comité et des gens qui travaillent pour cette festivité. Au moindre problème, tout s’est réglé très vite, collectivement», insiste-t-il. Quid de l’édition 2017? «Jeudi soir, lors du cabaret, c’était costaud. Une soirée d’anthologie. Les gens étaient scotchés du début à la fin. Il y a eu un souci! Au départ, on avait prévu 400 places. On a ensuite remis 10 rangés supplémentaires. Pas suffisant. Au final, dans le fond, les gens étaient debout. C’est vrai, il y a eu un problème de sonorisation, puis de distribution des tickets pour la buvette à la pause. On corrigera l’an prochain», reconnaît le patron de l’Arti qui entend bien encore améliorer les choses.

Bonhomie et sérénité…

Et le jour de la fête nationale? «Là, on a rempli toutes nos espérances. Le public est venu plus tard mais est resté. C’était affolant. Cependant, quelle bonhomie, quelle sérénité en soirée. Pas le moindre incident. C’est bon de constater le plaisir que prennent les gens. À nous d’assumer notre succès. En 2016, il y a eu une certaine pagaille, trop de monde en même temps. Cette fois-ci, c’était fluide malgré le même nombre de personnes», précise le président. Au chapitre de la programmation, folklorique et musicale, «les 4 groupes anglais étaient très complémentaires, souriants, heureux d’être ici et très accessibles. Spectacle a été donné au sein même du public. Pour le reste de la programmation musicale, elle était exceptionnelle, bien maîtrisée et sans double emploi. L’apothéose de ce 21 juillet a sans conteste été en clôture et la soirée consacrée aux musiques du monde et le feu d’artifice. Superbe.»

Samedi, une pluie capricieuse a cependant joué les trouble-fêtes. Cet après-midi était essentiellement axé sur la foire des jeunes qui fêtait cette année son 30e anniversaire. «Le temps a joué le rôle d’arbitre. Cependant, ce n’était pas plus mal puisque cela a permis aux enfants de faire ce qu’ils avaient envie. Outre le travail avec les artisans, ils participent activement aux différentes animations qui avaient été prévues à leur intention. Bref, on ne sait plus grandir en superficie, ni en quantité, mais on s’adapte. L’objectif est de grandir en qualité», conclut Dany Van Genechtem. Bravo et à l’année prochaine.