ATHLÉTISME

La Nuit de l’Athlétisme, ses minima, ses records

La Nuit de l’Athlétisme, ses minima, ses records

Kimeli a battu son record personnel, mais ce n’était pas suffisant pour atteindre le minimum pour les Mondiaux. BELGA

Ce samedi soir se déroulait la Nuit de l’Athlétisme. Beaucoup y espéraient réussir les minima pour les Mondiaux de Londres.

Pas de minima sur 1500m, 200m et 100m haie

Isaac Kimeli, Peter Callahan, Tarik Moukrime, Sofie Van Accom (1500m), Robin Vanderbemden (200m) et Eline Berings (100 m haies) n’ont pas décroché leur qualification pour les Mondiaux de Londres samedi lors de la Nuit de l’Athlétisme à Heusden.

Sur 1500 m, le rythme a été tel que les athlètes n’ont rien pu en retirer. Kimeli a arraché la quatrième place en établissant un record personnel en 3:37.66 alors que le minimum pour les Mondiaux est de 3:36.00. Moukrime et Callahan ont terminé en 3:39.02. Le tenant du record national, Ismael Debjani, qui a déjà sa qualification en poche, a abandonné.

Sur 200m, Robin Vanderbemden et Jonathan Borlée ont réalisé un chrono identique: 21.02.

Au terme du 1.500m féminin, Sofie Van Accom est restée bien au-dessus du 4:07.43 nécessaire pour Londres: 4:09.48.

Anne Zagré a terminé deuxième de l’Ukrainienne Plotitsyna sur 100 m haies. Elle a couvert la distance en 13.00, juste devant Eline Berings (13.02). Cette dernière a probablement manqué la dernière occasion de réussir le minimum pour Londres (12.98).

Renée Eykens, la championne d’Europe espoirs, a remporté le 800m. Selon ses dires, elle s’est contentée d’assurer son succès sans jamais penser à réaliser un bon chrono. «Même si j’avais réussi la limite (2.01.00), je ne serai pas allée à Londres. L’année dernière, j’ai disputé l’Euro et les Jeux. J’ai éprouvé des difficultés sur le plan physique et mental. Je préfère aller aux Universiades fin août».

Luise Carton, qui a trouvé son second souffle dans le dernier kilomètre, a terminé le 5.000 m en 15:37.34, loin du minimum (15:22). La Néerlandaise Susan Krumins a pourtant signé un temps impressionnant (14:53.35).

Sur 400m haies, Axelle Dauwens n’a pas fait mieux en bouclant son parcours en 57.96.

Arnaud Art égale le record de Belgique à la perche et se qualifie pour les Mondiaux

Arnaud Art a égalé le record de Belgique du saut à la perche lors d’un meeting à Cologne, franchissant la barre placée à 5m70. Il égale le record national de Thibaut Duval et Kevin Rans et surtout se qualifie pour les Mondiaux de Londres (4-13 août).

Le record personnel d’Art était de 5m65, réussi en 2015. A Cologne, il a réussi 5m70 à sa troisième tentative. Il a même tenté de passer 5m80, mais n’a pas réussi.

Swings n’est pas déçu mais frustré

Il a fallu un bon moment à Bart Swings avant qu’il ne parle de son échec dans le 10.000m aux points par élimination en roller aux Jeux mondiaux. Après avoir consulté son sponsor et un long entretien téléphonique, Swings a précisé qu’il n’était pas déçu mais un peu frustré.

«Si personne ne veut rouler, cela peut arriver», a dit platement Swings, éliminé après la mi-course et 12e du classement final. Trois patineurs se sont échappés et se sont partagé les prix, la victoire revenant à l’Argentin Ken Kuwada.

«C’est dommage. Cela m’est également arrivé à Gross Gerau et lors des Championnats d’Europe. Je ne suis pas cassé, la forme est toujours là et le matériel n’y est certainement pour rien».

Swings considère l’élimination comme en accident sociétal. «J’ai encore quelques courses à mon programme. Je suis impatient de disputer le 1.000 mètres et les autres compétitions». Pour Swings, il n’y a pas homme à la mer.

Soufiane Bouchikhi réussit le minimum sur 5.000m pour les Mondiaux

Lors de la dernière épreuve de la Nuit de l’Athlétisme samedi à Heusden, Soufiane Bouchikhi a bouclé le 5.000 m en 13:22.18, un temps inférieur au minimum pur les Mondiaux de Londres (13:22.60). Bashir Abdi (5e) a fait mieux encore: 13:11.87.

Le 5.000m a été ardemment disputé. Abdi, déjà qualifié pour les Mondiaux, et Bouchikhi ont bien suivi la cadence. Dans le final, Bouchikhi a eu un peu dur mais il a pu conserver le rythme et décrocher son ticket pour Londres. «Réussir ce temps limite sous une pluie battante, c’est encore plus spécial. Je dois encore travailler mes deux derniers kilomètres et alors je peux atteindre la finale aux Mondiaux», a affirmé Bouchikhi, qui a battu son record personnel.

Nos dernières videos