POLITIQUE

Un kern budgétaire laborieux

Un kern budgétaire laborieux

Pas question de «long week-end du 21 juillet» pour la ministre du Budget Sophie Wilmès BELGA

Le comité ministériel restreint qui s’était brièvement réuni samedi après-midi sur le budget, après des difficultés apparues dans les dernières heures, a à nouveau été interrompu peu avant 17 heures.

Le premier ministre Charles Michel poursuivra des réunions bilatérales et présidera de nouveaux groupes de travail jusque tard samedi soir.

Alors que certains évoquent des difficultés d’ordre politique, singulièrement entre le CD & V et l’Open Vld sur la réforme fiscale, d’autres relativisent en soulignant la difficulté de paramétrer de nouvelles réformes structurelles, en lien avec le budget, et phasées sur plusieurs années.

Il est peu probable qu’un accord soit conclu d’ici la fin du week-end. Certains vont d’ailleurs jusqu’à rappeler que l’échéance budgétaire, tant pour la Commission européenne que pour le parlement, se situe au mois d’octobre.

Le gouvernement travaille d’arrache pied et pourrait présenter avant de s’octroyer quelques jours de vacances les lignes de force d’un cadre stabilisé mais il ne s’enfermera pas dans un calendrier, commente une source qui rappelle en outre la sacro-sainte formule selon laquelle il n’y a d’accord sur rien tant qu’il n’y a pas d’accord sur tout.

Le gouvernement fédéral s’était fixé comme objectif d’organiser des conseils des ministres thématiques sur la sécurité, l’emploi et les affaires sociales, et de s’attaquer au budget 2018 et 2019 d’ici aux vacances. Jusqu’ici, seul un conseil des ministres sur la sécurité a été organisé.

Des négociations se déroulent parallèlement sur le budget avec la Commission européenne. Elles se poursuivront à la rentrée.

Par ailleurs, le CD & V reste demandeur d’une solution pour Arco, le bras financier de son aile sociale-chrétienne, emporté dans la débâcle de Dexia.

Nos dernières videos