BURDINNE

Le personnel de l’Hirondelle a fait preuve d’un sang-froid extraordinaire

Le personnel de l’Hirondelle a fait preuve d’un sang-froid extraordinaire

La scène à l’entrée du domaine a été filmée par les caméras de surveillance. EdA.

Un violent braquage a eu lieu mercredi soir au domaine de l’Hirondelle.Mais les employés ne se sont pas laissé faire. Témoignages.

Le scénario qui s’est déroulé mercredi soir au domaine de vacances de l’Hirondelle, à Oteppe, est digne d’un film de gangsters. Un violent braquage a eu lieu au bureau d’accueil à exactement 19 heures 55.

Le courage et le sang-froid du personnel ont mis les malfrats en échec. Ludo Maertens, directeur de l’Hirondelle était encore sous le choc jeudi matin quand il relatait les événements. En effet, sur son écran de surveillance, la scène est enregistrée. «Une moto de grosse cylindrée arrive aux abords du bureau d’accueil à 19 heures 55. L’un des motards entre et exige le contenu de la caisse. Le second suit rapidement. Véronique, employée à l’accueil, précise que l’argent a déjà été rangé. Elle garde son sang-froid. Elle indique que les recettes se trouvent dans ma maison à quelques mètres de là.»

L’employée sait très bien que l’argent n’est pas là et que le directeur n’est pas présent non plus. Elle cherche à gagner du temps en égarant son agresseur…

Plusieurs coups de feu

Bredouille, le motard qui a pris l’employée en otage remonte vers son complice. Ils font main basse sur un maigre butin présent dans le bureau d’accueil. Mais entre-temps, Michel, un des stewards du domaine (lire ci-dessous) s’est rendu compte des événements. Il essaye d’intercepter le voleur qui a pris l’employée en otage. Le malfrat lui assène alors un violent coup de boule avec le casque. Les voleurs n’hésitent pas à faire usage de leur arme en tirant des coups de feu.

Alors que les braqueurs remontent sur leur moto pour prendre la fuite, Frédéric, un autre employé de la scène réagit en voyant son collègue au sol… Il saute dans sa camionnette de service et prend en chasse les voleurs qui se dirigent vers la sortie. La moto réussit à franchir la barrière. L’employé tente alors le tout pour le tout… Il n’hésite pas à foncer sur la moto.

La camionnette puis la voiture

Déstabilisés, les malfrats n’abandonnent pas. Ils tirent des coups de feu (NDLR: on apprendra par la suite qu’il s’agissait de balles à blanc). Frédéric, l’employé du domaine, est braqué et se cache dans les buissons pour esquiver les balles. Les voleurs s’emparent alors de la camionnette et redémarrent.

Mais suite à l’accident, le véhicule ne va pas bien loin. À hauteur des rues de Vissoul et de Braives, les voleurs décident de l’abandonner. Ils placent la camionnette en travers de la route pour stopper et braquer une voiture qui passe par là. Il s’agit d’une Opel, un véhicule de courtoisie appartenant à un garage de Hannut. A son bord, deux dames sont contraintes de céder le volant. Les voleurs prennent alors la fuite. Ils sont toujours activement recherchés…

Comme le soulignera Ludo Maertens, le préjudice financier, qui restait à déterminer, ne compte pas beaucoup face à l’humain. «Je félicite mon personnel qui a fait preuve d’un réel courage.» Au domaine de l’Hirondelle, on se souviendra encore longtemps de cette soirée mouvementée.


Nos dernières videos