article abonné offert

«Michel Sardou s’en vient…»

Alexandre Désilets, le chanteur québécois qui ouvrait les festivités de ces Francofolies 2017 sur la scène Pierre Rapsat, avait la lourde tâche d’être la vedette américaine, disons plutôt canadienne, de Michel Sardou.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 40 des 202 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos