CYCLISME

ARCHIVES DU TOUR | 22 juillet 2012: le jour où Bradley Wiggins entre dans l’histoire

À 32 ans, Bradley Wiggins devient le 1er Britannique à remporter le Tour de France, ce 22 juillet 2012.

Originaire de Kilburn, un quartier défavorisé du Nord-Ouest de Londres, qu’il n’apprécie pas particulièrement: « Ma mère s’était dit que, comme mon père était cycliste» (un père qui a abandonné sa famille très tôt pour repartir en Australie) « je devrais aussi être bon sur un vélo, et donc elle s’est renseignée pour savoir où je pouvais courir. J’ai tout de suite dit que je voulais être cycliste professionnel, ce qui était quand même quelque chose pour un gamin de 12 ans vivant à Londres, parce qu’à l’époque, il n’y avait pas Mark Cavendish, ça revenait à dire que je voulais être Robert Millar, que personne ne connaissait. Je ne voulais pas aller fumer, éclater des vitres de voiture ou voler des autoradios»

Sir Wiggins s’est fait connaître sur la piste. Médaillé d’or de poursuite individuelle aux Jeux Olympiques en 2004 et 2008 et par équipes en 2008, il a fait ses classes au sein de formations françaises (FDJ, Crédit Agricole, Cofidis).

C’est en 2009, chez Garmin, que la métamorphose s’effectue. Wiggins perd de nombreux kilos, se classe 4ème du Tour. Le soir même de son triomphe sur les Champs-Elysées, «l’homme aux rouflaquettes» a plié bagage pour, le lendemain, s’entraîner sur les routes du Lancashire. Avec un nouvel objectif en vue: le contre-la-montre des Jeux Olympiques de Londres (que notre insatiable British gagnera, ce qui lui permettra de devenir le sportif britannique le plus récompensé aux J.O. avec 4 médailles d’or, 1 d’argent et 2 de bronze).

Nos dernières videos