DOUR FESTIVAL

Camping écolo à Dour: «Les toilettes sèches, c'est génial!»

Un camping sans déchets qui traînent au sol, à Dour, c'est possible. On l'a visité et on n'a pas vu une canette à terre.

Quand on a appris qu'un camping écolo ouvrirait à Dour pour cette 29e édition du festival, on est resté dubitatif. Dour, dans notre esprit, c'est le camping de festival le plus crade de Belgique, là où se déroulait traditionnellement une bagarre de poubelles le lundi matin. Alors imaginer un lieu où les festivaliers ramasseraient au jour le jour leurs déchets, et en plus les trieraient, nous semblait être une belle utopie.

Et pourtant, force est de constater que la mayonnaise a pris au green camping, situé sur un petit espace en bordure du grand camping classique. Lors de notre visite vendredi soir, tout au plus avons-nous repéré un emballage plastique oublié...Et c'est tout! Une fois la bière avalée ou le paquet de nouilles englouti, l'emballage disparait dans les sacs bleus ou noirs, sacs que les festivaliers amènent eux-mêmes à une zone de dépôt de déchets.

Pour accéder à ce camping, les festivaliers ont dû débourser 15 euros et signer une charte d'engagement à respecter la philosophie développement durable du lieu. Pour leur deuxième Dour, Lise, Antoine, Pauline et Yohan, qui viennent de Lille, ont choisi cette option. "Personnellement, je ne ferai plus Dour ailleurs qu'au Green Camping", assure Lise, enchantée comme ses amis de l'expérience. "C'est très calme, c'est propre, et en plus les toilettes sèches, c'est génial".

Niveau commodités, ce sont 25 toilettes sèches qui sont mises à disposition des 1300 festivaliers qui ont inauguré le green camping. Un plaisir comparé aux toilettes chimiques classiques qui empestent dès le jeudi soir. Des douches gratuites sont aussi proposées, de quoi rapidement rentabiliser les 15 euros déboursés.

Camping Paradis

Les responsables du lieu ont également voulu surprendre et chouchouter leur campeurs, les remerciant de leur démarche écolo: jacuzzi, sauna, hamacs, terrain de badminton...Une zone bar est également aménagée, où un apéritif mettant à l'honneur les bières locales est offert chaque jour. Au Green Camping, on fait même du yoga. Un vrai camping de vacances, avec ses règles: interdiction de faire du bruit dès 2h du matin par exemple. 

C'est René qui veille sur les festivaliers et au respect de la charte. "Ici, je suis au paradis", lâche-t-il. Dès le premier jour, il a établi le contact avec les campeurs, rappelé la démarche et les règles du tri. Et tout se passe merveilleusement bien.

"J'ai juste dû rappeler à l'ordre un groupe de Parisiens, mais en dehors de ça, rien à signaler. On n'a dû procéder encore à aucune exclusion du camping, c'est vraiment une ambiance bon enfant", se réjouit René. "Je suis agréablement surprise que ça se passe si bien", renchérit Céline, de l'asbl Dour Développement Durable. C'est cette structure qui a organisé le Green Camping sur demande des organisateurs du festival.  

"On avait prévu une dizaine de bénévoles pour nettoyer, mais il n'ont rien à faire", sourient les responsables. Après ce début d'expérience très encourageant, ils espèrent que tout se déroulera aussi bien jusque lundi matin. "Mon défi, c'est de prendre une photo avant/après, et qu'on ne puisse pas distinguer laquelle est l'avant et laquelle est l'après. L'objectif, c'est de rendre directement la prairie aux vaches, comme si rien ne s'était passé ici."

Et le pari est bien parti pour être gagné. L'expérience sera-t-elle renouvelée l'an prochain? Nos campeurs lillois l'espèrent bien: "Dès que ce sera possible, on chopera directement une place pour le green!" Et puis quand on a plus 20 ans, c'est toujours agréable de pouvoir se reposer la nuit...