Bastogne

Deux nouvelles éoliennes à Bastogne

Deux nouvelles éoliennes à Bastogne

Simon Schmitt

Six éoliennes seront reparties sur quatre aires autoroutières. Deux éoliennes seront implantées à Bastogne.

Le Conseil d’Administration de la SOFICO vient d’attribuer ce vendredi de nouvelles concessions qui permettront d’implanter six éoliennes réparties sur quatre aires autoroutières.  Il s’agit d’une concrétisation des engagements pris au Gouvernement wallon dans le cadre de la COP21.

Les quatre nouvelles aires concernées sont :

Bastogne (E25/A26 – Province du Luxembourg) : 2 éoliennes exploitées par la société Ventis Energies Nouvelles ;
Aische-en-Refail (E411/A4 – Province de Namur) : 1 éolienne exploitée par l’association momentanée Elico-Eneco Wind Belgium ;
Couthuin (E42/A15 – Province de Liège) : 2 éoliennes, exploitée par la société Ventis Energies Nouvelles ;
Bois du Gard (E19-E42/A7 – Province du Hainaut) : 1 éolienne exploitée par l’association momentanée Clef-Courant d’Air-Ecopower-Emission Zero-Ferreole.
Au total, le productible moyen annuel de ces 6 éoliennes sera d’environ 44.500 MWh/an, soit l’équivalent de la consommation d’environ 12.700 ménages[1].

POUR RAPPEL

En juillet 2016, la SOFICO a lancé un appel à projet pour implanter et exploiter des installations de type « grand éolien » sur les aires de stationnement situées sur son réseau routier.

12 sociétés ont répondu à l’appel, avec au total 137 éoliennes proposées et 31 aires concernées.

Quatre aires autoroutières ont déjà fait l’objet de concession pour exploiter des éoliennes lors du dernier CA de la SOFICO :

Hondelange (E411/A4 - Province du Luxembourg) -  1 éolienne,
Sterpenich (E411/A4 – Province du Luxembourg) - 1 éolienne,
Nil-Saint-Vincent (E411/A4 - Province du Brabant wallon) - 1 éolienne,
Rastplatz Walhorner Heide (E40/A3 - Province de Liège) - 1 éolienne.

Les analyses techniques des autres offres se poursuivent pour permettre, lors des prochains Conseils d’Administration mensuels de la SOFICO, d’attribuer les concessions suivantes sur d’autres aires (analyse menée aire par aire).

L’autorisation d’installation d’éolienne sur l’aire autoroutière ne préjuge en rien de la taille des futurs parcs éoliens. Ceux-ci pourront éventuellement être étendus sur les propriétés contiguës de l’aire autoroutière, privée ou non.

Chaque concession est attribuée pour une durée de 20 ans et chaque implantation est liée à l’obtention d’un permis dans le cadre duquel les différentes instances concernées, dont les Pouvoirs locaux seront amenées à se prononcer.

[1] Sur base d’une consommation annuelle d’un ménage de 3.500 kwh/an.