POLITIQUE

Samusocial: «C’est scandaleux, je suis stupéfait par l’agressivité du message»

Samusocial: «C’est scandaleux, je suis stupéfait par l’agressivité du message»

Jean-François Dumont, secrétaire général adjoint de l’AJP AJP

Dans le monde journalistique, le mail envoyé par l’ancien président du CA du Samusocial Michel Degueldre s’assimile à une bombe. Envoyé en mai dernier, dévoilé aujourd’hui dans le cadre de la commission d’enquête sur la gestion de l’ASBL, le message demande à un des collaborateurs de Michel Degueldre d’enquêter sur deux journalistes (Le Vif, RTBF) travaillant sur le dossier. L’Association des journalistes professionnels est stupéfaite.

Cela fait 36 ans qu’il est journaliste. Et il n’a jamais vu ça. Alors qu’il rédige le communiqué de l’Association des journalistes professionnels, Jean-François Dumont n’en revient pas. «C’est ahurissant, scandaleux » s’insurge le secrétaire général adjoint de l’AJP «c’est une initiative qui s’inscrit dans cette tendance lourde qu’ont certains de tenir la presse pour responsable ce qui leur arrive. Ces journalistes ont fait leur boulot, on ne voit pas ce qu’on pourrait leur reprocher».

Une inquiétude pointe. «Voir un tel responsable céder à un tel réflexe me fait craindre à des pratiques plus généralisées. C’est vrai que c’est dans l’air du temps de s’attaquer à la presse, on l’a vu dernièrement dans l’entourage de Trump ou de Fillon.»

C’est que le message est inquiétant, relevant d’une attitude foncièrement malveillante. Les termes sont sans ambiguïté.

 

«J’aimerais te demander de faire une recherche approfondie sur la vie, les études, habitudes, convictions, amis, familles des deux vedettes journalistiques de Vif et RTBF et du député Écolo.» Michel Degueldre

 

«C’est clairement une volonté de nuire à la liberté d’expression » poursuit Jean-FRançois Dumont «la suite du message ne laisse aucun doute à ce sujet, c’est lourd de menace. En lisant ça, on se croirait à Ankara, à Moscou, à Bujumbura, mais pas à Bruxelles où il y a une tradition de la liberté d’expression».

L’autre fait interpellant, ce sont les mots utilisés. «L’époque des gentils est terminée» écrit Michel Degueldre. Et on craint les motifs pour lesquels celui-ci veut mieux comprendre les «motivations, liens et éventuelles aspirations » des personnes sujettes à enquête.

«Je suis notamment stupéfait par l’agressivité de ce message. Ce sont des méthodes qui sont bien loin d’une démocratie saine » conclut le secrétaire général adjoint de l’AJP. Un autre membre de l’Association ira même plus loin dans une réaction à chaud: « Des détournements de fonds, de l’intimidation, on est quand même dans le registre d’un comportement mafieux».

Samusocial: «C’est scandaleux, je suis stupéfait par l’agressivité du message»
Le communiqué de l’AJP -AJP


Nos dernières videos