SAMUSOCIAL

L’ancien président du CA du Samusocial a demandé d'enquêter sur des journalistes et un député Ecolo

L’ancien président du CA du Samusocial a demandé d'enquêter sur des journalistes et un député Ecolo

Alain Maron, député écolo directement visé dans le mail polémique de Michel Degueldre, parle de pratiques mafieuses. BELGA

Un mail de l’ancien président du CA du Samusocial Michel Degueldre demandait d’enquêter sur des journalistes. Le député Alain Maron est aussi dans son viseur. L’indignation s’élève du côté d’Ecolo et de la RTBF.

«Cher (...), comme il n’y a pas que des bons et des mauvais, j’aimerais te demander de faire une recherche approfondie sur la vie, les études, habitudes, convictions, amis, familles, des deux vedettes journalistiques de Vif et RTBF et du député Ecolo. J’aimerais mieux comprendre leurs motivations, liens et éventuelles aspirations. L’époque des “gentils” est terminée. Bon weekend, Michel».

Ce mail émane du président démissionnaire du CA de l’asbl Samusocial, Michel Degueldre. Et il fait l’effet d’une bombe ce 12 juillet au Parlement bruxellois, en Commission d’enquête sur la gestion du Samusocial.

 

 

D’après la RTBF, qui diffuse le document, le médecin s’y adresse à son responsable communication Christophe Thielens. Ces quelques mots peu nuancés sont écrits le 25 mai. À l’époque, «l’affaire» n’en est qu’à ses balbutiements. Le député Écolo cité, c’est Alain Maron. Avec son aide, les médias mentionnés commencent leur travail d’investigation sur la comptabilité du Samusocial, qui finira par coûter la tête à l’hydre Peraïta-Mayeur.

Alain Maron a découvert le document avec stupéfaction ce 12 juillet. «Ce sont des pratiques de type mafieux ou sectaire. Les mots sont extrêmement clairs. Comment les interpréter autrement que comme des propos visant à salir ces journalistes et moi-même?», s’interroge-t-il sous la plume de nos confrères de la RTBF.

Du côté du Samusocial, Christophe Thielens assure avoir été désemparé à la lecture du mail et n’y avoir pas donné suite. Degueldre sera entendu le mercredi 19 juillet en commission d’enquête, après Yvan Mayeur.


Nos dernières videos