PAYS-BAS

Il pousse dans les escaliers une locataire en retard: le propriétaire Airbnb poursuivi pour tentative de meurtre?

Il pousse dans les escaliers une locataire en retard: le propriétaire Airbnb poursuivi pour tentative de meurtre?

Captures d’écran d’une scène choquante par sa violence Zanele Muholi (Instagram)

Au check-out d’un logement Airbnb d’Amsterdam, un propriétaire très énervé a posé un acte extrêmement violent, qui aurait pu être irréparable, à l’encontre d’une locataire en retard. Sur fond de racisme, la vidéo, choquante, fait grand bruit.

Grosse émotion, samedi à Amsterdam. Sibahle Steve Nkumbi, une étudiante Sud Africaine a été prise à partie par le propriétaire du logement qu’elle louait à l’occasion du vernissage de son amie photographe Zanele Muholi. Cette dernière filmait le coup de colère du propriétaire. La victime montre ses échymoses et témoigne sur la chaîne YouTube du journaliste néerlandais Kevin Roberson (vidéo en bas de cet article).

«

Il a jeté ses affaires pour quelques minutes de retard. elle s’est évanouie et a fini à l’hôpital. Elle souffre de blessures internes et de contusions. Je suis tellement en colère, je ne trouve pas le sommeil! C’est du racisme, et il n’y a aucune excuse pour cette violence envers la population noire. — Zanele Muholi sur Instagram

»

 

La scène en question est très violente. On y voit la victime tomber la tête la première dans les escaliers, après avoir résisté autant que faire se peut en s’agrippant à la rambarde. Le propriétaire se rend immédiatement compte de son erreur et demande à appeler une ambulance. Mais le mal est fait: Sibahle Nkumbi gît inconsciente. Admise en urgence à l’hôpital, elle souffre de blessures internes. L’homme coupable de ce geste est dans le viseur de la justice, qui envisage de le poursuivre pour tentative de meurtre, et sujet d’une plainte de la victime. Arrêté, il a été remis en liberté par la suite.

Racisme

Selon la photographe témoin de la scène, c’est indubitablement le racisme qui a poussé cet homme à un tel niveau de violence. Dans l’interview ci-dessous, la victime explique qu’elle et son amie étaient conscientes d’avoir du retard pour le check-out. Avant cet incident, une première altercation a eu lieu avec la femme de cet homme. Celle-ci s’était emportée malgré les excuses des locataires, qui demandaient un nouveau délai en promettant d’être en ordre quelques minutes plus tard.

Mais, plutôt qu’un propriétaire conciliant, c’est un homme extrêmement énervé qui s’est présenté quelques instants plus tard. Il tambourinait la porte et se montrait passablement nerveux. Lui demandant pourquoi il était dans cet état, Zanele Muholi provoque son ire. Insultant, il aurait vociféré selon elle «c’est pas l’Afrique ici» et d’autres sous-entendus racistes.

Airbnb ne tolérera pas

David King, le porte-parole de la plateforme de location, a rapidement réagi, promettant de ne pas laisser cet incident sans suite: «Personne ne devrait être traité de la sorte et nous ne le tolérerons pas», a-t-il déclaré à Reuters. Brian Chesky, CEO d’Airbnb, a promis de réagir avec détermination. Le propriétaire sera banni à vie du site, et la société coopérera en toute transparence avec la justice lors de l’enquête à suivre.

Nos dernières videos