VOLLEY-BALL

Martin Perin revient donc avec l’argent

Martin Perin revient donc avec l’argent

Martin Perin (en rouge au centre) et ses équipiers peuvent poser fièrement. Quel tournoi! -

C’est avec la médaille d’argent que Martin Perin et ses équipiers de l’équipe nationale redécolleront ce mercredi de Turquie. C’était quasi avec l’or.

Superbe! C’est un superbe Euro qu’a réalisé l’équipe nationale belge U17 à Konya en Turquie. Un superbe Euro au terme duquel, c’est tout dire, les jeunes joueurs belges, malgré la médaille d’argent, nourrissaient quelques regrets. Les regrets inouïs de n’avoir pas décroché l’or, tant on a eu l’impression au cours de la finale, qu’il y aurait eu moyen. Ils sont passés tout près, tout près d’une balle de match au quatrième, ne s’inclinant finalement qu’au tie-break 10-15. Un 10-15 forcé même.

Les Belges, largement dominés dans le premier set (17-25), se sont magistralement repris, et, par deux fois, aux deuxième (13-16) et troisième sets (8-16!), ont remonté un handicap et se sont imposés. Ne perdant le quatrième set, au lotto quasi, que 24-26. Et puis il y a eu ce tie-break, où, alors qu’ils étaient en train de marquer un point et de faire 9-7, un ballon étranger au jeu (juste au moment de la conclusion du point) glissait sur le terrain et faisait rejouer le point. Au lieu de 9-7 c’était 8-8 et dans la foulée les Italiens creusaient l’écart à 8-10 face à des jeunes Belges un peu décontenancés, qui ne s’en remettraient pas!

Peu importe, au final, au fil de la soirée, les regrets s’évanouissaient, et ne restait que la satisfaction de la superbe médaille d’argent décrochée par une équipe qui a fait preuve de beaucoup d’intelligence durant la finale.

«Martin Perin a progressé d’une manière incroyable»

«On ne s’attendait évidemment pas en venant ici à jouer la finale, confiait Jeroen Rymen, assistant-coach de Wim De Boeck. Et on a fait une belle finale, face à une équipe qui nous avait largement battus quelques jours plus tôt. C’est le fruit d’un gros travail tactique, mais aussi technique et mental. On n’a pas la cerise sur le gâteau mais on a la crème fraiche!»

Et interrogé sur le jeune Waremmien Martin Perin, libéro titulaire de l’équipe nationale sur ce tournoi. «Martin a progressé d’une manière incroyable tout au long de la compétition tant sur le plan individuel que collectif. Il est évident que nous comptons encore sur lui pour l’avenir.»

Le fils du président du VBC Waremme met aussi à l’honneur, avec cette médaille, tout le travail son club formateur, Waremme. Un pur produit du VBC hesbignon médaillé d’argent au championnat d’Europe… quand on sait l’importance que revêt, pour le papa-président, son école des jeunes, c’est assurément un grand-grand moment. Car, définitivement, le VBC Waremme est bien plus qu’une équipe seniors de ligue A.


Nos dernières videos