TECHNOLOGIE

La turbine: secret de Froome?

La turbine: secret de Froome?

Avant et après l’étape, Froome se met un anneau dans le nez. BELGA

Avec le temps, on s’est habitué au sparadrap écarteur de narines utilisé par les athlètes. Toujours en quête de gains marginaux, Christopher Froome et son équipe Sky sont déjà passés à autre chose.

Avant et après chaque étape, le Britannique place une sorte de piercing en plastique dans le nez. On appelle ça une turbine.

Froome avait testé cet anneau à la Vuelta 2014 et l’avait utilisé pour la première sur le Tour l’année d’après. «Je sens vraiment une différence», assure-t-il. Cette turbine permettrait de dilater les narines pendant l’effort et faciliterait la respiration. Ses créateurs assurent d’ailleurs que l’amélioration de la respiration est de 38% supérieure à ce que permet un écarteur conventionnel de narines.

Dès lors, allez savoir pourquoi le maillot jaune s’en sépare durant l’étape.

Nos dernières videos