RUNNING - MULTIMÉDIAS

Cinq conseils pour bien choisir sa montre de sport

Cinq conseils pour bien choisir sa montre de sport

Beaucoup de sportifs apprécient en savoir plus sur leurs performances. Reporters (Illustration)

À l’instar des montres connectées, les montres dédiées aux sportifs ont la cote. Mais attention à ne pas acheter un chat dans un sac. Conseils.

Avec l’attrait grandissant du public pour le running et ses variantes (comme le trail ou la course d’obstacles), nombreux sont ceux qui décident d’acquérir une montre connectée. Objectif? Analyser ses performances.

Reste que, dans un marché du running de plus en plus porteur, les offres ne manquent pas. Voici donc quelques conseils pour bien choisir sa montre connectée.

1. L’autonomie

Comme pour tous les objets connectés (smartphones, tablettes, ordinateurs,...), l’autonomie de votre montre aura un impact direct sur votre pratique sportive régulière.

Si son autonomie peut varier fortement en fonction de votre utilisation (ou pas) de son cardiofréquencemètre et de son GPS, une montre sportive assez récente n’aura aucun problème à vous aiguiller pendant une bonne vingtaine de kilomètres. Par contre, si votre profil se rapproche de celui du marathonien ou du traileur, il est clair que toutes les montures ne vous conviendront pas. Dans ce cas, 10 heures d’autonomie constituent un minimum.

2. La géolocalisation

C’est un des principaux avantages recherchés par les runners: analyser le tracé de sa course avec précision. Couplée avec le kilométrage et le dénivelé, la géolocalisation permet de mieux cerner les petits coins où il fait bon s’entraîner. Mais là aussi, toutes les montres ne se valent pas... Là où certains appareils ne mettront que quelques secondes à localiser votre position exacte, certains modèles risquent de vous faire patienter parfois jusqu’à plusieurs minutes et ne vous indiqueront que très vaguement votre tracé sur une carte.

3. La communauté et la plateforme de partage

Outre sa fiabilité, ce que les sportifs attendent surtout d’une bonne montre connectée c’est la force de son application. En gros, plus une montre sportive possède une application performante dans laquelle toutes les données de vos efforts sont regroupées, plus l’utilisateur en profitera à long terme.

Dans les faits, la force d’une application se mesure à sa capacité d’analyser vos performances et d’en retenir les éléments clés mais aussi à la capacité de sa communauté de partager son expérience. Et plus une communauté est forte, plus ses membres pourront découvrir de nouveaux tracés et de nouveaux plans d’entraînements.

4. L’ergonomie

La course au progrès, voilà un des effets pervers de l’évolution des montres sportives. Car, s’il est toujours bon de posséder un «must-have» pour vous accompagner dans vos efforts, évitez de vous ruer vers un mini-ordinateur portable. Surtout s’il agit d’un premier achat.

En effet, trop d’applications tuent l’application! Clairement, il faut toujours pouvoir accéder rapidement au menu de sa montre. Parce qu’aussi bien en course qu’en salle, l’essentiel est de se recentrer sur soi et non chipoter sans cesse à l’écran qui suit votre effort. Au risque de passer complètement à côté de son objectif premier: prendre du plaisir.

5. Le prix

Évidemment, chacun est libre de mettre le prix qu’il veut pour une montre de sport. Mais gare à ne pas se faire avoir non plus!

Dans un marché où les principales marques ont bien compris l’intérêt (économique) de multiplier les offres, certaines montres peuvent atteindre des sommes folles. Jusqu’à 700 euros pour les plus chères. Et ce, alors que certains modèles parmi les plus complets (avec cardiofréquencemètre, géolocalisation, playlist,...) sont disponibles dès 150-200 euros.